Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» TOP TEN CLASSEMENT FIFA ZONE AFRIQUE 23/11/2017
Aujourd'hui à 11:31 par mazer

» Aristide Bancé : « Je ne suis pas votre esclave, je rentre chez moi »
Mar 21 Nov 2017, 18:37 par mazer

» TOUTE L'EUROPE VEUT BANDE
Lun 20 Nov 2017, 10:18 par princedelco

» CHAN 2018/ LE BURKINA DANS LE GROUPE D
Dim 19 Nov 2017, 12:54 par mazer

» Le onze de demain
Dim 19 Nov 2017, 11:11 par mazer

» Charles Kaboré : « Valorisons nos jeunes, c’est important »
Ven 17 Nov 2017, 08:30 par princedelco

» Mondial 2018 : Les Etalons n’iront finalement pas en Russie
Ven 17 Nov 2017, 08:30 par flow73

» Charles Kaboré à propos de sa retraite : « On verra après ce match »
Ven 17 Nov 2017, 03:28 par mazer

» Paulo Duarte : «La décision du TAS ne nous intéresse plus »
Ven 17 Nov 2017, 03:25 par mazer

» Notations des étalons après le match BURKINA FASO vs CAP-VERT
Ven 17 Nov 2017, 01:40 par mazer

» Le ridicule de la FBF
Lun 13 Nov 2017, 10:38 par princedelco

» Bilan des 25 sélectionnés
Dim 12 Nov 2017, 18:03 par yabre

» Paulo Duarte à propos de Patrick Malo : « J’ai mis mon orgueil de côté »
Mar 07 Nov 2017, 08:34 par princedelco

» Fenêtre des pros : Balima, nouvelle légende du FC Sheriff Tiraspol
Sam 04 Nov 2017, 10:10 par mazer

» BURKINA-CAP VERT// BANDE ET SANOGO ZAKARIA PRESENTS
Mer 01 Nov 2017, 23:02 par mazer

» SOULAMA N'EST PLUS
Mar 31 Oct 2017, 07:18 par NABIL

» CAF : la composition du nouveau comité exécutif
Jeu 26 Oct 2017, 08:36 par lapampa

» Football féminin : Le Burkina battu par l’Afrique du Sud en amical (4-0)
Mer 25 Oct 2017, 13:46 par princedelco

» asofoot : Les Faucons s’envolent, l’Etoile s’éteint, l’ASFA Y tombe déjà
Mer 25 Oct 2017, 13:39 par princedelco

» OL : Quand Bertrand Traoré est en forme
Mer 25 Oct 2017, 13:26 par princedelco

Meilleurs posteurs
mazer (2884)
 
LENANTAIS (2718)
 
okasapro (2666)
 
princedelco (1328)
 
nandok (1217)
 
ElMagnifico (1193)
 
megamonous (1130)
 
kango (1015)
 
NABIL (977)
 
Eliséo (929)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
mazer
 
princedelco
 
flow73
 
LENANTAIS
 
lapampa
 
fasoboy
 
loptimist
 
yabre
 
NABIL
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
princedelco
 
nandok
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



FULGENCE OUEDRAOGO le Rugbyman franco-burkinabé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh FULGENCE OUEDRAOGO le Rugbyman franco-burkinabé

Message par soum le Jeu 23 Sep 2010, 15:29

Je suis né au Burkina Faso, à Ouagadougou la capitale. Je suis arrivé en France à l’âge de trois ans, dans une famille d’accueil à Montpellier où mes parents avaient choisi de me placer. Mon père était directeur d’école, il était en relation avec une institutrice en France dans le cadre d’une sorte de parrainage et de leur échange est née l’idée de m’offrir une bonne scolarité, pour que je revienne ensuite au pays avec un bon cursus et des diplômes. Cette institutrice m’a donc accueilli. Elle et son mari sont devenus mes tuteurs. Et finalement, je suis devenu rugbyman professionnel !

Je le disais déjà ici il y a quelques semaines, je me sens 100% Montpelliérain. J’ai grandi à Montpellier, j’y ai mes repères et mes souvenirs alors que je n’en ai aucun de l’époque où j’ai vécu avec mes parents à Ouagadougou. Pourtant ces racines burkinabées sont aussi les miennes et je ne veux surtout pas les oublier.

Je suis allé trois fois en voyage dans mon pays quand j’étais plus jeune. Je m’y suis senti d’abord comme un touriste. Puis j’ai découvert ma famille, joué avec mon frère et ma sœur, qui sont plus jeunes, comme n’importe qui jouerait avec ses frères et sœurs. J’avoue avoir de plus en plus envie de les voir, ainsi que mes parents que je connais si peu. Le Burkina Faso est un pays pauvre mais la vie y est simple et j’ai aimé y vivre, partager la culture, m’imprégner des paysages. J’ai tout simplement été émerveillé par mon pays.

Je dis donc aussi « mon pays » pour le Burkina Faso, même si je me sens Français avant tout. Ma routine est celle d’un Français, témoin de la diversité de notre pays du fait de ma couleur de peau, noire. Comme beaucoup d’autres finalement.

Mais je n’ai jamais eu à souffrir d’insultes racistes sur un terrain de rugby. Plus jeune, je ne me suis jamais identifié à un joueur parce que nous avions la même couleur de peau. En revanche, me comparer à un autre joueur black, les gens l’ont souvent fait pour moi. Quand j’étais petit, je jouais arrière, inévitablement, on me comparait à Serge Blanco. Quand ensuite, je suis passé troisième ligne, la comparaison avec Serge Betsen n’a pas tardé. Bien évidemment, j’ai fait de lui un de mes modèles, mais c’était pour son jeu, pour ce qu’il était sur un terrain de rugby et ce que je percevais de lui en tant qu’homme bien plus que pour notre couleur de peau commune.

C’est vrai qu’il y a encore peu de joueurs « de couleur » dans le rugby, comparé au football notamment. Mais l’accès à notre sport est plus compliqué. On ne joue pas au rugby dans la rue, comme on le fait au foot. J’ai pourtant l’impression que le rugby pénètre des populations qu’il ne touchait pas avant, dans certains quartiers, dans les cités. Et si, d’une certaine manière, la présence de joueurs comme moi, noir de peau, peut inciter des jeunes issus eux aussi de notre diversité à venir goûter à notre sport, j’en serai évidemment très fier. Comme je retire une grande fierté de me savoir de plus en plus suivi au Burkina. C’est très encourageant de savoir qu’il y a du monde là-bas qui garde un œil sur moi. Je reçois de plus en plus de messages, d’ailleurs. C’est un autre lien qui se crée avec une partie de mes racines.

De mon côté, je parraine plusieurs associations qui promeuvent le rugby au Burkina Faso. Je regarde de loin, mais je regarde quand même les résultats des équipes nationales africaines, celle du Kenya à 7 surtout qui joue un très beau rugby. Et je me dis que peut-être, une fois ma carrière terminée, j’irai au Burkina ou ailleurs en Afrique essayer d’aider au développement du rugby.

Fulgence Ouedraogo, troisième ligne du quinze de France et de Montpellier
avatar
soum
Super Membre
Super Membre

Messages : 768
Date d'inscription : 11/06/2010
Localisation : Djibo

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1073 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Ismo Zeba

Nos membres ont posté un total de 33786 messages dans 6469 sujets