Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Le Onze probable contre le Gabon
Aujourd'hui à 00:38 par mazer

» CAN 2017 : Ou est passé l'entraineur?
Hier à 23:53 par fasoboy

» CAN 2017 - Burkina 1-1 Cameroun
Hier à 15:32 par megamonous

» Enfin la liste des 23 forumistes pour la CAN 2017
Hier à 14:28 par LENANTAIS

» Réaction de yacouba Coulibaly.
Hier à 12:45 par LENANTAIS

» Encore Burkina &Gabon!
Hier à 12:39 par LENANTAIS

» Charles Kaboré : « Je veux bien terminer en beauté cette coupe d’Afrique »
Lun 16 Jan 2017, 08:24 par ElMagnifico

» ce que pensent les camerounais
Sam 14 Jan 2017, 11:32 par loptimist

» CAN 2017 :le top 11 des plus vieux briscards.
Sam 14 Jan 2017, 11:03 par loptimist

» Alain Traoré, Médecin des Etalons : « Sur le plan de la santé, on peut dire que tous les joueurs se portent bien »
Ven 13 Jan 2017, 14:52 par motto-motto

» Yacouba Coulibaly, sociétaire du RCB en route pour la CAN : « Je suis comme l’ambassadeur du football local au sein de l’équi
Ven 13 Jan 2017, 10:09 par princedelco

» CAN 2017 : Les Burkinabè du Gabon s’organisent pour soutenir les Étalons
Ven 13 Jan 2017, 09:58 par princedelco

» CAN 2017: le onze des jeunes loups de la Coupe d’Afrique
Ven 13 Jan 2017, 09:49 par princedelco

» L'arrivée des lions indomptables retardée à cause d'une probable histoire de prime
Ven 13 Jan 2017, 09:44 par princedelco

» Foot: quels sont les favoris pour une victoire à la CAN 2017?
Ven 13 Jan 2017, 09:01 par princedelco

» Les Etalons au Gabon : La pression monte lentement mais sûrement
Ven 13 Jan 2017, 08:51 par NABIL

» Tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2019.
Ven 13 Jan 2017, 08:49 par princedelco

» Le Onze problable de Duarte face au Cameroun
Jeu 12 Jan 2017, 22:27 par fasoboy

» CAN 2017 - Présentation des adversaires : Le Gabon
Jeu 12 Jan 2017, 16:06 par flow73

» CAN 2017 : Les Etalons plus que jamais sereins
Jeu 12 Jan 2017, 07:55 par loptimist

Meilleurs posteurs
mazer (2774)
 
okasapro (2621)
 
LENANTAIS (2608)
 
nandok (1214)
 
princedelco (1194)
 
ElMagnifico (1184)
 
megamonous (1118)
 
kango (1015)
 
NABIL (945)
 
Eliséo (906)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
princedelco
 
LENANTAIS
 
flow73
 
okasapro
 
loptimist
 
mazer
 
NABIL
 
megamonous
 
la_methode
 
ElMagnifico
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



vioila comment les etalons se prepare au cameroon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh vioila comment les etalons se prepare au cameroon

Message par youbechco le Sam 14 Jan 2012, 22:51

ccueil du site > Actualités > Sport > Les Etalons à Mbankomo : Un lieu propice au travail





Les Etalons à Mbankomo : Un lieu propice au travail






jeudi 12 janvier 2012












<table align="center" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0">

<tr>
<td class="toolsElement">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Réagissez

(7)
</td>
<td class="toolsElement">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Imprimez</td>
<td class="toolsElement">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Envoyez</td>
<td class="toolsElement">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Partagez</td>
</tr>
<tr>
<td colspan="5"> Partagez :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



</td>
</tr>

</table>




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Depuis
le 3 janvier 2012 les Etalons sont à Yaoundé pour préparer la coupe
d’Afrique des nations de football qui débutera du 21 janvier au 16
février prochains au Gabon et en Guinée Equatoriale. Le lieu où ils ont
pris leurs quartiers est le Centre d’Excellence de Mbankomo, un village
situé à une trentaine de kilomètres de la capitale. C’est un endroit
idéal pour travailler et là, on peut dire que la Fédération burkinabè
de football (FBF) et le ministère des Sports et des Loisirs ont
conjugué leurs efforts pour mettre les joueurs dans de bonnes conditions
de travail.


Quand
vous prenez l’axe Yaoundé-Douala, juste avant le nouveau poste de péage,
vous êtes à Mbankomo, un village de colline. Quand vous tournez à
gauche, le Centre d’Excellence de la Confédération africaine de football
(CAF) n’est qu’à trois kilomètres de la voie principale. Le samedi 7
janvier 2012 soit un jour après notre arrivée dans la capitale
camerounaise, c’est avec un taxi que nous nous sommes rendus là-bas dans
l’après-midi. Le prix de la course nous est revenu à 5000 FCFA. Compte
tenu de la distance, nous demandons au chauffeur de revenir nous
chercher vers les 18 heures. Au moment où nous descendons de la voiture,
des policiers se lèvent rapidement et nous regardent comme des bêtes
curieuses. On s’approche du portail et expliquons les raisons de notre
présence. L’un d’eux entre en contact avec un membre de la délégation
qui confirme que nous sommes des journalistes venus du Burkina.


Après la vérification de nos passeports qu’on a gardés au poste de
contrôle, nous voici dans la cour du centre où flottent trois drapeaux
différentes : celui du Cameroun, de la CAF et du Burkina.
Ce qui frappe le regard, c’est la cour dont l’espace est vaste et le
gazon semé un peu partout, lequel cohabite avec des arbrisseaux. Une
fois dans le hall, il me semble que je rêve. Il est somptueux et donne
accès aux multiples infrastructures du centre. La visite guidée m’a
aussi permis de découvrir davantage ce centre qui est un véritable lieu
propice au travail et au repos. Ici, on est à l’abri des tintamarres de
la ville et des distractions pouvant vous détournez de vos objectifs. Le
centre de Mbankomo dispose de deux terrains de football avec gazon
synthétique et un avec gazon naturel.


En outre, il a une salle de gym équipée d’appareils de remise en
forme de haute technologie, une salle de conférence de 110 places
entièrement sonorisée et dotée d’une cabine de traduction et 4 salles
sonorisées de 30 places chacune servant pour la préparation technique
des joueurs et les séminaires ateliers. Des chambres doubles et
individuelles luxueuses, équipées de frigidaires. Un restaurant de 104
places dont 26 tables de 4 places assises chacune ainsi qu’une terrasse
avec bar. Une piscine semi- olympique et une salle de jeux adaptée aux
détentes.
Dans ce centre, on a prévu trois groupes électrogènes qui fonctionnent
en toute autonomie, et qui mettent le centre à l’abri des délestages.
Il y a aussi une station de traitement et de pompage d’eau forée ainsi
que des réservoirs d’eau d’une capacité de 12 000 litres.


Construit sur plus de 24 hectares concédés à la CAF par l’Etat du
Cameroun, ce bel édifice a un style imposant. Il nous revient que pour
sa construction, l’apport de la FIFA est de 1, 6 million de dollars (1,
2 en prêt remboursable sans intérêt et 600 millions de dollars en don.
Le reste de l’investissement provient des fonds propres de la CAF, et
tout est allé vite sur le terrain grâce au gouvernement camerounais qui a
exonéré le matériel de construction de toutes les taxes douanières.
Selon le directeur adjoint du centre, Cyrille djima Assantelock, les
fonds générés à l’issue de l’organisation de différents événements
sportifs à caractère public ou privé devraient permette à la structure
de garantir une certaine autonomie financière.


En attendant la semaine décisive


C’est dans cet espace calme, sécurisé et idéal que les Etalons se
préparent dans la sérénité pour la phase finale. Depuis leur arrivée à
Mbankomo, ils travaillent d’arrache-pied pour être d’attaque le 22
janvier à Malabo face aux Palancas Negras de l’Angola en attendant les
deux autres matches respectivement contre les Eléphants de Côte d’Ivoire
et les Crocodiles du Soudan. Le 7 janvier dernier, nous avons assisté à
une séance d’entraînement de l’équipe. Des deux terrains synthétiques,
un est hors du centre à quelque 300 mètres en pleine forêt équatoriale
et entouré de grilles. Il est bien aménagé dans un endroit superbe
comme à Clairefontaine où s’entraînent les Tricolores. En ce lieu où la
végétation est luxuriante (on respire le grand air), le capitaine
Mahamoudou Kéré et ses coéquipiers sont soumis à un entraînement
spécifique. A peine arrivés qu’ils forment deux groupes.


On se fait passer le ballon et le tout dans des rires moqueurs.
Pendant ce temps, le sélectionneur national, Paulo Duarte, est au centre
du terrain et observe comme un cerbère ce qui se passe. Peu de temps
après, il appelle au rassemblement et s’entretient avec les joueurs.
Ensuite, ceux-ci commencent le tour du terrain sous la direction du
préparateur physique, José Pinto.
Victor Valente, lui, a occupé une portion du terrain et bosse avec les
trois gardiens de but (Daouda Diakité, Germain Sanou et Adama Sawadogo).
Le rythme du travail est intense et on fait des mouvements
respiratoires. Valente donne même de la voix quand il s’aperçoit que le
placement dans les buts ou un plongeon n’est pas propre. Sur une balle
qu’Adama a relâchée dans la surface, il est un peu en colère. « Pas de
précipitation, concentration, concentration, les gars », dit-il.


Laissons valente à sa tâche pour voir ce que font les autres de
l’autre côté. Ils sont aussi en plein travail dans un camp où la plupart
des joueurs sont regroupés. Deux joueurs, Narcisse Yaméogo et Bertrand
Traoré, sont chargés de faire des
centres non loin du deuxième poteau et pour cela, ils doivent
s’appliquer. Quand une transversale est mal exécutée et qu’un joueur se
montre lent sur l’action, Duarte intervient rapidement pour recadrer les
choses. La séance se poursuit par deux camps sur un espace presque
réduit où il faut jouer vite et très bien. Les Joueurs se donnent à fond
et la volonté de bien faire est réelle à travers les passes, les
contrôles, les courses et l’engagement. Les coups de pied arrêtés ont
été l’un des temps forts de l’entraînement.


On a placé des barrières mobiles qui représentent des joueurs formant
un mur. Les trois portiers ont eu fort à faire sur des tirs d’Aristide
Bancé, de Narcisse Yaméogo, d’Alain Traoré et d’Abdoul Razak Traoré.
Enfin, ce que les gardiens de but redoutent le plus est au programme :
le penalty. Dans un match, cela peut arriver et il faut les tester.
Diakité, Sanou et Sawadogo sont souvent pris à contrepied. Valente est
même intervenu pour leur dire de toujours se placer au milieu de la
ligne, et fixer les tireurs comme le font les chats. La séance terminée,
les joueurs regagnent à pied le Centre d’Excellence, conscients qu’il
leur faut encore redoubler d’ardeur avant la semaine décisive du 22 au
30 janvier 2012.


De notre envoyé à Yaoundé, Justin Daboné

youbechco
Poulain confirmé
Poulain confirmé

Messages : 75
Date d'inscription : 19/06/2011
Localisation : abidjan cote d'ivoire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1071 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Delpi

Nos membres ont posté un total de 33054 messages dans 6253 sujets