Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Tournoi de l'UMEOA
Ven 02 Déc 2016, 21:30 par nandok

» Fasofoot - J1
Lun 28 Nov 2016, 11:07 par la_methode

» CLASSEMENT FIFA: LE BURKINA FASO GAGNE 17 PLACES
Lun 28 Nov 2016, 10:49 par la_methode

» LIGUE 1 ORANGE CI
Mar 22 Nov 2016, 15:46 par LENANTAIS

» L’ASEC démarre en fanfare (avec un Bancé de gala)
Mar 22 Nov 2016, 11:16 par LENANTAIS

» Un burkinabé rémuant dans le championnat Tunisien
Mar 22 Nov 2016, 09:13 par flow73

» I have done a dream
Mar 22 Nov 2016, 00:33 par mazer

» Que devient Djakis?
Mar 22 Nov 2016, 00:23 par mazer

» LE PROGRAMME COMPLET DE LA CAN 2017
Sam 19 Nov 2016, 08:35 par LENANTAIS

» Plus de peur que de mal pour la FBF
Jeu 17 Nov 2016, 12:42 par LENANTAIS

» Le Burkina s'empare de la tête du groupe D
Mer 16 Nov 2016, 13:46 par LENANTAIS

» Tournoi UEMOA 2016: Tout le calendrier de la compétition
Mer 16 Nov 2016, 10:00 par LENANTAIS

» un membre du Gf en deuil
Lun 14 Nov 2016, 08:49 par la_methode

» FC king realise le grand coup du mercato d'hiver
Ven 11 Nov 2016, 12:00 par LENANTAIS

» Bancé rejoint l 'ASEC MIMOSAS
Jeu 10 Nov 2016, 20:36 par ElMagnifico

» Le début de saison des internationaux
Mer 09 Nov 2016, 13:17 par LENANTAIS

» Quelle équipe des étalons en 2022?
Mar 08 Nov 2016, 12:02 par okasapro

» La liste des 24 pour le Cap Vert
Ven 04 Nov 2016, 20:50 par ElMagnifico

» un match nul qui sonne comme une défaite
Mer 02 Nov 2016, 10:09 par LENANTAIS

» Ocansey Mandela et Dramane Nikiéma vainqueur de la coupe de Guinée
Sam 29 Oct 2016, 18:12 par mazer

Meilleurs posteurs
mazer (2757)
 
okasapro (2601)
 
LENANTAIS (2575)
 
nandok (1214)
 
ElMagnifico (1174)
 
princedelco (1145)
 
megamonous (1109)
 
kango (1015)
 
NABIL (934)
 
Dona (904)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
flow73
 
fasoboy
 
LENANTAIS
 
nandok
 
megamonous
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



PAULO DUARTE (ex-entraîneur des Etalons) « Je suis prêt à revenir au Burkina »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh PAULO DUARTE (ex-entraîneur des Etalons) « Je suis prêt à revenir au Burkina »

Message par emilios le Jeu 14 Juin 2012, 12:13

Ce n’est pas un inconnu dans le milieu du football burkinabè, pour avoir passé quatre années à la tête des Etalons qu’il a conduits deux fois de suite aux CAN 2010 et 2012. Paulo Duarte, puisque c’est de lui qu’il s’agit, vient d’entamer une autre aventure avec l’équipe nationale du Gabon, les Panthères. A la faveur de la 2e journée du deuxième tour des éliminatoires de la coupe du monde, zone Afrique, qui a vu la victoire des Panthères devant les Etalons par 1 but à 0 à Libreville, nous l’avons rencontré. Si son adjoint, le Burkinabè Narcisse Yaméogo, qui vient de prendre sa retraite internationale était présent avant l’entretien, celui-ci s’est vite excusé pour un travail qui, dit-il, lui a été demandé par son coach. Avec Paulo Duarte, nous avons échangé sur le match du 9 juin et son passage au Burkina.

« Le Pays » : La victoire des Panthères face aux Etalons était-elle une revanche pour vous quand on connaît les conditions dans lesquelles vous avez quitté le Burkina ?

Paulo Duarte : Ce n’est pas une revanche parce que jamais, je ne pourrai regarder le Burkina comme un ennemi. Le Burkina est comme une famille pour moi, un pays qui m’aime. Mais, c’est la façon dont j’ai quitté le pays qui n’est pas bien. Il ne restait qu’un mois et une semaine pour la fin de mon contrat. Il m’a été dit qu’il n’allait pas être renouvelé ou que j’allais être démis. La meilleure manière aurait été d’attendre la fin du contrat pour me dire merci pour le travail qui a été fait. Je suis avec le Gabon pour gagner parce que je suis un professionnel. Ce ne fut pas un match spécial mais, ce qui me fait un peu mal au cœur, c’est le fait d’affronter une équipe avec des joueurs auxquels j’étais habitué et d’entendre un hymne que j’avais l’habitude d’écouter.

Comment expliquez-vous, au-delà de la victoire, que ce soit les Etalons qui aient le plus marché sur votre équipe alors que vous dites bien connaître la plupart des joueurs ?

Le Burkina a une équipe de qualité qui a contrôlé la première partie du match, mais le vrai problème pour nous, c’est d’avoir enregistré l’absence de sept titulaires et pas des moindres puisqu’ils étaient titulaires à la dernière CAN. Il y a, entre autres, Eric Mouloungui, Nguema, Moubamba, Apanga et quant à Pierre Aubameyang, il sort d’une blessure qui ne lui a pas permis de jouer contre le Niger et qui a fait beaucoup de sacrifices face au Burkina. Cela nous a permis aussi de voir d’autres joueurs. Peut-être que ces absences ont un peu plus motivé les Etalons mais, c’est le fait que nous avons un groupe mentalement fort qui nous a permis de prendre le dessus.

Avec le Gabon, pensez-vous avoir les joueurs pour atteindre les objectifs qui vous ont été fixés ?

Ce ne sera pas facile dans un premier temps pour la coupe du monde où nous disputons une place face à des équipes comme le Burkina, le Congo et le Niger ; mais, nous avons la qualité pour y parvenir. Si je suis en possession de tous mes joueurs, nous mettrons en place un groupe fort et compétitif avec lequel nous ferons une bonne campagne dans ces éliminatoires de la coupe du monde.

Comment s’est passée votre séparation avec la Fédération burkinabè de football ?

Mon départ du Burkina a été un véritable cirque. J’ai travaillé avec le soutien de la FBF, du ministère des Sports et des loisirs, de la presse et des supporters. J’ai réussi ce qu’aucun autre n’a fait en qualifiant le Burkina à deux CAN consécutives. Nous avons même été 4e au classement africain et 36e au niveau de la FIFA. On a fait croire aux Burkinabè que mon départ était lié à notre échec à la CAN 2012 et que je suis un entraîneur qui coûte cher. Mais, si nous avons fait une mauvaise CAN, c’était à cause du rôle que chacun a joué, de certaines erreurs pendant les matchs et non à cause de la qualité du travail et de la tactique de jeu. Au-delà de tout cela, je regrette la façon dont on s’est séparé de moi puisque nulle part, je n’ai vu des dirigeants agir ainsi. Il faut aussi dire que j’étais l’entraîneur le moins cher de la dernière CAN.

Est-ce que cette façon de vous séparer n’était pas due au fait qu’à un certain moment, vous en faisiez à votre guise, en prenant des décisions sans consulter la fédération mais avec la caution du ministère des Sports en son temps ? Et même que vous aviez signé au Mans sans que l’instance du football national ne soit informée mais avec la caution du ministère des Sports ?

Ce n’est pas vrai. Le président Zambendé Théodore Sawadogo était informé et avait accepté que je parte au Mans. J’ai beaucoup de respect pour la fédération mais à partir du moment où il y avait des gens qui ne voulaient pas travailler avec professionnalisme, j’ai adopté une autre attitude. Lorsque je convoquais les joueurs, il n’y avait aucune réaction à la fédération, ni même pour l’organisation des matchs. J’ai constaté que ça ne bougeait pas et j’avais perdu confiance en la fédération. J’en ai parlé plusieurs fois au président Zambendé qui n’a pas fait changer les choses.

Comment les contacts se sont-ils passés pour que vous vous retrouvez au Gabon ?

C’est mon agent qui m’a fait savoir que le Gabon s’intéressait à moi. J’ai posé des conditions et avec la Fédération gabonaise de football, le travail est différent puisqu’en plus d’être entraîneur de l’équipe A, je suis le directeur technique national avec pour objectifs la qualification à la CAN 2013 et à la coupe du monde 2014.

Gagnez-vous mieux au Gabon qu’au Burkina ?

Ce n’est pas important, mais je gagne ce que le Gabon peut me payer.

Quel rôle joue l’ancien international burkinabè, Narcisse Yaméogo, que nous avons aperçu à vos côtés lors du match ?

C’est mon adjoint. Narcisse Yaméogo pouvait jouer encore une à deux saisons. Mais après mon invitation, parce que c’est un grand monsieur du football, un leader et qu’il avait des ambitions de devenir entraîneur, il a accepté de travailler avec moi et dans sept ou huit ans, il sera un grand entraîneur d’équipes nationales.

C’est par l’entremise de Zico que je suis venu au Burkina

Est-ce que cela ne confirme pas les informations selon lesquelles votre venue au Burkina a été rendue possible grâce à des Etalons dont Narcisse Yaméogo ?

Non, ce n’est pas vrai. C’est par l’entremise de Kassoum Ouédraogo, « Zico », que je suis venu au Burkina pour m’occuper des Etalons.

Que gardez-vous comme souvenir du Burkina ?

Quatre années magnifiques, de sacrifices, de victoires et ce fut les meilleurs moments de ma vie. C’est un pays que j’aime et qui m’aime également avec un président extraordinaire qui aime le football et les Etalons. C’est dans ce sens que j’ai adressé une correspondance au président du Faso parce qu’il a une part de responsabilité dans nos succès et ce fut un honneur pour moi de l’avoir connu. Grâce à lui, j’ai été décoré ; malheureusement, je n’ai pas réussi à remporter une compétition majeure avec les Etalons mais, pour 18 matchs officiels, nous avons enregistré 14 victoires, 2 nuls et 2 défaites.

Serez-vous prêt à répondre présent si le Burkina vous faisait de nouveau appel pour reprendre l’équipe nationale ?

Je suis actuellement au Gabon, mais je sais que je vais retourner un jour au Burkina. Si le Burkina m’invite et que je suis libre, je vais revenir parce que j’aime le pays. Je suis un entraîneur professionnel mais, la porte reste ouverte.

Pensez-vous déjà au match retour à Ouagadougou et imaginez-vous l’accueil qui vous y attend ?

Ce sera difficile parce que je vais retourner dans le pays qui m’aime en tant qu’adversaire. Je pense au stade du 4-Août où nous avons enregistré des victoires avec un public qui m’aime et qui va ovationner son idole avec un hymne que j’avais l’habitude d’écouter. Mais, c’est le football ; je suis de l’autre camp et obligé de bien faire mon travail.

Qu’auriez-vous aimé dire que nous n’avons pas abordé ?

J’ai deux familles. Il y a celle qui est constituée de mes parents et ma deuxième famille est burkinabè. Je ne le dis pas pour faire plaisir à qui que ce soit mais le Burkina est ma deuxième patrie. Je suis quelqu’un de spécial et dans mon cœur, il y a une petite fenêtre spéciale pour ce pays. Mes enfants vont connaître le Burkina et je remercie ce pays pour ces quatre bonnes années passées ensemble. Dommage que nous n’ayons pas atteint un bon résultat à la CAN. Nous allons y parvenir un jour.

Propos recueillis par Antoine BATTIONO

Répondre à cet article

......................................................
| | envoyer par mail
Recommander cet article


3 Messages de forum

PAULO DUARTE (ex-entraîneur des Etalons) 14 juin 00:22
Merci monsieur Duarte pour tout ce que vous avez fait pour le Burkina.Je fais partie de ceux qui vous aime.
Mon pays comprendra un jour que le problème des étalons n’est pas un problème d’entraîneurs.

Le solitaire

Répondre à ce message

PAULO DUARTE (ex-entraîneur des Etalons) 14 juin 11:16, par COULIBALY
Chapeau bas mon cher "compatriote" DUARTE et merci de confirmer à travers tes propos rapportés dans cette interview que la violence même verbale est l’arme des faibles.De même que tu as plus que de l’estime pour nous, nous aussi nous te portons dans nos coeurs.
Bon vent et vivement qu’un jour, ton retour au Faso nous fasse remémorer le fameux récit d’un certain "cahier d’un retour au pays natal" de qui on sait...

Répondre à ce message

PAULO DUARTE (ex-entraîneur des Etalons) 14 juin 11:57, par tièkadiyé
Arrêtez de nous emmerder avec votre nullard de Douarté là. Hier c’était l’Obs, aujourd’hui c’est vous avec lefaso.net et demain c’est le tour de qui ? En deux CANS Douarté nous a donné combien de victoires ? Il est nul tout comme Put , les journalistes sportifs et la fédé.

Vous partez pour le match, on nous bat et vous n’avez rien d’autre à faire que d’interviewer l’entraineur de l’équipe adverse, et celui du BF ? On s’en fout. Je soupçonne que Douarté vous a corrompu pour :

mettre les bâtons dans les roues de Put afin qu’on le chasse ;
faire un lobbying genre prodada de Douarté pour qu’on le rappelle au cas où ;
et arrondire vos fins de mois difficiles (pour ce point je suis derrière vous parce que c’est aussi du patriotisme que d’aller chercher l’argent déhors et s’abstenir de s’exécuter après).

Je tiens cependant à préciser que Douarté pourrait devenir un bon entraineur. Il est venu avec un CV vide ou très squelettique et il est venu apprendre comme lui-même a eu à le dire. Donc après plusieurs années d’apprentissage, il peut comme du vin, se bonifier, pour peu qu’il reste humble, modeste et sage.

emilios
Grand Etalon
Grand Etalon

Messages : 354
Date d'inscription : 23/06/2009
Localisation : Ouagadougou

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1070 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est sibiry ouattara

Nos membres ont posté un total de 32819 messages dans 6198 sujets