Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Le Onze probable contre le Gabon
Aujourd'hui à 13:41 par yabre

» CAN 2017 : Ou est passé l'entraineur?
Aujourd'hui à 12:14 par megamonous

» CAN 2017 - Burkina 1-1 Cameroun
Hier à 15:32 par megamonous

» Enfin la liste des 23 forumistes pour la CAN 2017
Hier à 14:28 par LENANTAIS

» Réaction de yacouba Coulibaly.
Hier à 12:45 par LENANTAIS

» Encore Burkina &Gabon!
Hier à 12:39 par LENANTAIS

» Charles Kaboré : « Je veux bien terminer en beauté cette coupe d’Afrique »
Lun 16 Jan 2017, 08:24 par ElMagnifico

» ce que pensent les camerounais
Sam 14 Jan 2017, 11:32 par loptimist

» CAN 2017 :le top 11 des plus vieux briscards.
Sam 14 Jan 2017, 11:03 par loptimist

» Alain Traoré, Médecin des Etalons : « Sur le plan de la santé, on peut dire que tous les joueurs se portent bien »
Ven 13 Jan 2017, 14:52 par motto-motto

» Yacouba Coulibaly, sociétaire du RCB en route pour la CAN : « Je suis comme l’ambassadeur du football local au sein de l’équi
Ven 13 Jan 2017, 10:09 par princedelco

» CAN 2017 : Les Burkinabè du Gabon s’organisent pour soutenir les Étalons
Ven 13 Jan 2017, 09:58 par princedelco

» CAN 2017: le onze des jeunes loups de la Coupe d’Afrique
Ven 13 Jan 2017, 09:49 par princedelco

» L'arrivée des lions indomptables retardée à cause d'une probable histoire de prime
Ven 13 Jan 2017, 09:44 par princedelco

» Foot: quels sont les favoris pour une victoire à la CAN 2017?
Ven 13 Jan 2017, 09:01 par princedelco

» Les Etalons au Gabon : La pression monte lentement mais sûrement
Ven 13 Jan 2017, 08:51 par NABIL

» Tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2019.
Ven 13 Jan 2017, 08:49 par princedelco

» Le Onze problable de Duarte face au Cameroun
Jeu 12 Jan 2017, 22:27 par fasoboy

» CAN 2017 - Présentation des adversaires : Le Gabon
Jeu 12 Jan 2017, 16:06 par flow73

» CAN 2017 : Les Etalons plus que jamais sereins
Jeu 12 Jan 2017, 07:55 par loptimist

Meilleurs posteurs
mazer (2774)
 
okasapro (2621)
 
LENANTAIS (2608)
 
nandok (1214)
 
princedelco (1194)
 
ElMagnifico (1184)
 
megamonous (1120)
 
kango (1015)
 
NABIL (945)
 
Eliséo (906)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
princedelco
 
LENANTAIS
 
flow73
 
okasapro
 
loptimist
 
megamonous
 
mazer
 
NABIL
 
la_methode
 
ElMagnifico
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par princedelco le Mer 18 Juil 2012, 08:06

Sociétaires des clubs égyptiens de Petrojet pour Mohamed Koffi et Al Shorta pour Ali Rabo, les deux internationaux burkinabè, malgré la suspension du championnat de leur pays d’accueil, sont considérés comme des pions importants de leurs équipes respectives. Si le premier cité est presque sûr de changer de destination, ce n’est pas le cas du second qui pourrait continuer l’aventure dans ce pays. Nous avons tenté avec eux une interview croisée.
Le championnat égyptien n’est pas allé à son terme, la saison écoulée. Que peut-on retenir de votre séjour dans ce pays ?
Mohamed Koffi (M.K.) :
Je ne peux vraiment pas parler de bilan parce que comme vous l’avez dit, le championnat égyptien s’est arreté à mi-chemin au vu de la situation politique qui a prévalu dans ce pays. Personnellement je l’avais bien débuté. J’étais en forme et j’ai eu à marquer des buts avant son arrêt. Nous avions néanmoins pu disputer la coupe nationale. Ce qui a fait qu’en l’absence d’un championnat, les différentes équipes s’activaient dans les matchs amicaux en Egypte et en dehors. Ce qui ne suffisait pas dans la performance d’un joueur.
Ali Rabo (A.R.) : Malgré la suspension du championnat, notre coach n’a jamais arrêté les entrainements. Dans la semaine nous jouons deux à trois matchs amicaux.
Qu’est-ce que vous faisiez pour meubler ce manque de compétition et garder la forme ?
M.K. : J’étais déjà conscient que je devais rejoindre les Etalons pour les éliminatoires de la coupe du monde et de la CAN. Même des amis ont attiré mon attention sur le fait que je travaillais trop. Je m’entrainais trois fois par jour. Sauf le dimanche. Surtout, il fallait que je travaille parce qu’il y avait la pression sur mes épaules après mes prestations à la CAN. Cela veut dire que tout le monde m’attend et je n’ai plus droit à l’erreur. Avant, je n’avais pas cette pression parce que je me disais que même si je ne suis pas aligné dans l’équipe de départ des Etalons, il n’y avait pas de problème. Maintenant que la donne a changé, l’erreur n’est plus permise. Et c’est cette pression qui fait les grands joueurs. Un joueur qui n’a pas de pression n’est pas un bon joueur.
A.R. : Bien que je n’eusse jamais été convoqué chez les Etalons, j’ai continué à travailler avec un brin d’espoir d’être appelé, surtout avec ce que j’ai fait dans le championnat égyptien. Je devançais à chaque fois mes coéquipiers sur le terrain pour des travaux personnels et même après j’étais le dernier à rentrer parce que je devais rester pour la gymnastique.
Comment s’est passé le premier contact avec le nouvel entraineur des Etalons Paul Put ?
M.K. : Nous avions échangé et j’ai remarqué qu’il a un mental de gagneur. C’est vrai qu’il connait pas mal de joueurs, mais il est en train de remotiver le groupe à l’issue d’une CAN douloureuse pour nous. Il nous a même dit qu’il nous a suivis à la CAN et que nous avions une très bonne équipe mais lui n’a pas compris pourquoi nous ne sommes pas allés loin.
A.R. : Nous étions à l’hôtel et lorsqu’il est arrivé, il a salué et encouragé tout le monde. Sinon il n’y a pas eu de message particulier. De l’Egypte, le coach m’appelais avant même que j’honore ma première sélection. Il m’avait demandé des vidéos et je lui ai dit que j’en avais sur youtube. Il l’a visionné et ça l’a intéressé. Il semble être un guerrier. Il essai de comprendre les joueurs

On sait que vous Mohamed Koffi, votre poste de prédilection est celui de milieu de terrain contrairement avec les Etalons où vous évoluez comme latéral droit. Avez-vous évoqué ce cas à Paul Put ou bien êtes-vous prêt à évoluer dans le même registre avec lui ?
M.K. : C’est comme ce que je vous disais tantôt, présentement la pression est de mon côté. Lorsque les Etalons jouent actuellement, les gens attendent une confirmation de Koffi. Je dois être fort mentalement et physiquement pour pouvoir relever le défi. Je surprends beaucoup de personnes lorsqu’ils me voient jouer au poste de latéral avec les Etalons. C’est vrai que je suis polyvalent mais je ne joue pas dans le même registre en club. De toutes les façons je suis toujours prêt à relever le défi quelqu’en soit le poste où je suis aligné.
Avec le recul, qu’est-ce qui n’a pas marché à la CAN, selon vous ?
M.K. : Je n’aime pas revenir en arrière parce qu’il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie. Nous essayons même d’oublier cette CAN. Mais en deux mots, je dirai que nous avions été victimes de nos propres erreurs.
A.R. : Moi je dirai au public de continuer à encourager l’équipe nationale parce que cette génération des Etalons va faire mal. Il suffit d’un peu de patience.
Poursuivrez-vous vos aventures en Egypte cette saison ?
M.K. : J’ai des contacts sérieux présentement. Je dirai même que c’est bien parti pour une autre aventure. J’aurais peut être le choix entre l’Europe et le Golf. Je préfère l’Europe si les conditions sont acceptables. Dans le cas contraire, j’irai voir vers le golf.
A.R. : Je dois repartir parce que j’ai signé pour trois ans. J’ai quelques contacts et je vais repartir en attendant de voir la suite. Ils ont un bon championnat et le coach veut à tout pris que je revienne.
Apparemment vous n’avez plus la tête dans ce pays ?
M.K. : Effectivement. J’y ai passé sept ans. J’ai tout donné pour mon club égyptien Pétrojet. En tant que milieu défensif, souvent stoppeur et même libero, j’ai inscrit 39 buts depuis que je suis son sociétaire. A chaque saison, j’ai des possibilités d’aller en France, au Portugal, au Golf mais j’y ai toujours renoncé parce que je gagnais bien ma vie en Egypte. Maintenant j’ai envie d’aller voir ailleurs et je ne serai plus, à coup sûr, en Egypte cette saison.

Interview réalisée par Yves OUEDRAOGO





princedelco
GF-Etalons VIP

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : ouagadougou

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par princedelco le Mer 18 Juil 2012, 08:08

Sociétaires des clubs égyptiens de Petrojet pour Mohamed Koffi et Al Shorta pour Ali Rabo, les deux internationaux burkinabè, malgré la suspension du championnat de leur pays d’accueil, sont considérés comme des pions importants de leurs équipes respectives. Si le premier cité est presque sûr de changer de destination, ce n’est pas le cas du second qui pourrait continuer l’aventure dans ce pays. Nous avons tenté avec eux une interview croisée.

Le championnat égyptien n’est pas allé à son terme, la saison écoulée. Que peut-on retenir de votre séjour dans ce pays ?

Mohamed Koffi (M.K.) :
Je ne peux vraiment pas parler de bilan parce que comme vous l’avez dit, le championnat égyptien s’est arreté à mi-chemin au vu de la situation politique qui a prévalu dans ce pays. Personnellement je l’avais bien débuté. J’étais en forme et j’ai eu à marquer des buts avant son arrêt. Nous avions néanmoins pu disputer la coupe nationale. Ce qui a fait qu’en l’absence d’un championnat, les différentes équipes s’activaient dans les matchs amicaux en Egypte et en dehors. Ce qui ne suffisait pas dans la performance d’un joueur.
Ali Rabo (A.R.) : Malgré la suspension du championnat, notre coach n’a jamais arrêté les entrainements. Dans la semaine nous jouons deux à trois matchs amicaux.

Qu’est-ce que vous faisiez pour meubler ce manque de compétition et garder la forme ?

M.K. : J’étais déjà conscient que je devais rejoindre les Etalons pour les éliminatoires de la coupe du monde et de la CAN. Même des amis ont attiré mon attention sur le fait que je travaillais trop. Je m’entrainais trois fois par jour. Sauf le dimanche. Surtout, il fallait que je travaille parce qu’il y avait la pression sur mes épaules après mes prestations à la CAN. Cela veut dire que tout le monde m’attend et je n’ai plus droit à l’erreur. Avant, je n’avais pas cette pression parce que je me disais que même si je ne suis pas aligné dans l’équipe de départ des Etalons, il n’y avait pas de problème. Maintenant que la donne a changé, l’erreur n’est plus permise. Et c’est cette pression qui fait les grands joueurs. Un joueur qui n’a pas de pression n’est pas un bon joueur.

A.R. : Bien que je n’eusse jamais été convoqué chez les Etalons, j’ai continué à travailler avec un brin d’espoir d’être appelé, surtout avec ce que j’ai fait dans le championnat égyptien. Je devançais à chaque fois mes coéquipiers sur le terrain pour des travaux personnels et même après j’étais le dernier à rentrer parce que je devais rester pour la gymnastique.

Comment s’est passé le premier contact avec le nouvel entraineur des Etalons Paul Put ?

M.K. : Nous avions échangé et j’ai remarqué qu’il a un mental de gagneur. C’est vrai qu’il connait pas mal de joueurs, mais il est en train de remotiver le groupe à l’issue d’une CAN douloureuse pour nous. Il nous a même dit qu’il nous a suivis à la CAN et que nous avions une très bonne équipe mais lui n’a pas compris pourquoi nous ne sommes pas allés loin.

A.R. : Nous étions à l’hôtel et lorsqu’il est arrivé, il a salué et encouragé tout le monde. Sinon il n’y a pas eu de message particulier. De l’Egypte, le coach m’appelais avant même que j’honore ma première sélection. Il m’avait demandé des vidéos et je lui ai dit que j’en avais sur youtube. Il l’a visionné et ça l’a intéressé. Il semble être un guerrier. Il essai de comprendre les joueurs


On sait que vous Mohamed Koffi, votre poste de prédilection est celui de milieu de terrain contrairement avec les Etalons où vous évoluez comme latéral droit. Avez-vous évoqué ce cas à Paul Put ou bien êtes-vous prêt à évoluer dans le même registre avec lui ?

M.K. : C’est comme ce que je vous disais tantôt, présentement la pression est de mon côté. Lorsque les Etalons jouent actuellement, les gens attendent une confirmation de Koffi. Je dois être fort mentalement et physiquement pour pouvoir relever le défi. Je surprends beaucoup de personnes lorsqu’ils me voient jouer au poste de latéral avec les Etalons. C’est vrai que je suis polyvalent mais je ne joue pas dans le même registre en club. De toutes les façons je suis toujours prêt à relever le défi quelqu’en soit le poste où je suis aligné.

Avec le recul, qu’est-ce qui n’a pas marché à la CAN, selon vous ?

M.K. : Je n’aime pas revenir en arrière parce qu’il ne faut pas remuer le couteau dans la plaie. Nous essayons même d’oublier cette CAN. Mais en deux mots, je dirai que nous avions été victimes de nos propres erreurs.

A.R. : Moi je dirai au public de continuer à encourager l’équipe nationale parce que cette génération des Etalons va faire mal. Il suffit d’un peu de patience.

Poursuivrez-vous vos aventures en Egypte cette saison ?

M.K. : J’ai des contacts sérieux présentement. Je dirai même que c’est bien parti pour une autre aventure. J’aurais peut être le choix entre l’Europe et le Golf. Je préfère l’Europe si les conditions sont acceptables. Dans le cas contraire, j’irai voir vers le golf.

A.R. : Je dois repartir parce que j’ai signé pour trois ans. J’ai quelques contacts et je vais repartir en attendant de voir la suite. Ils ont un bon championnat et le coach veut à tout pris que je revienne.

Apparemment vous n’avez plus la tête dans ce pays ?

M.K. : Effectivement. J’y ai passé sept ans. J’ai tout donné pour mon club égyptien Pétrojet. En tant que milieu défensif, souvent stoppeur et même libero, j’ai inscrit 39 buts depuis que je suis son sociétaire. A chaque saison, j’ai des possibilités d’aller en France, au Portugal, au Golf mais j’y ai toujours renoncé parce que je gagnais bien ma vie en Egypte. Maintenant j’ai envie d’aller voir ailleurs et je ne serai plus, à coup sûr, en Egypte cette saison.


Interview réalisée par Yves OUEDRAOGO


princedelco
GF-Etalons VIP

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : ouagadougou

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par mazer le Mer 18 Juil 2012, 08:31

bon courage aux deux étalons car le plus difficile pour un joueur c'est de ne pas jouer constamment.il vaut mieux pour les deux d'aller voir ailleurs parce que le calme en egypte ne reviendra pas pour l'instant.

mazer
GF-Etalons VIP

Messages : 2774
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : dakar senegal

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par princedelco le Mer 18 Juil 2012, 09:02

Vraiment les deux joueurs ont de l'ambition.
koffi m'impressionne bcp.
Si tous avaient la rage de vaincre et pensent que nous comptons sur eux, cela allaient mieux payés.

princedelco
GF-Etalons VIP

Messages : 1194
Date d'inscription : 21/06/2011
Localisation : ouagadougou

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par okasapro le Mer 18 Juil 2012, 10:45

En ce qui me concerne si il a vraiment l'envi de changer d'air qu'il opte pour l’Europe plutôt que le golf

okasapro
Animateur
Animateur

Messages : 2621
Date d'inscription : 07/08/2009
Localisation : abidjan

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Mohamed Koffi (Petrojet/Egypte) : « J’ai envie d’aller voir ailleurs » Ali Rabo (Al Shorta/Egypte) : « Moi j’attends de voir

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1071 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Delpi

Nos membres ont posté un total de 33058 messages dans 6253 sujets