Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Baptème du feu pour Hervé Koffi ce dimanche
Ven 18 Aoû 2017, 21:36 par Eliséo

» Liste des 24 joueurs sélectionnés par Paulo Duarté
Ven 18 Aoû 2017, 15:05 par princedelco

» CAN 2019 : « Même à quatre équipes, le Cameroun n’est pas prêt » (Ahmad)
Mar 15 Aoû 2017, 09:50 par mazer

»  plusieurs clubs de L1 sur Pitroipa
Mar 15 Aoû 2017, 09:41 par mazer

» Bertrand Traoré commence bien avec Lyon
Lun 07 Aoû 2017, 13:37 par princedelco

» BAKO POURRAIT CHANGER D'AIR
Lun 07 Aoû 2017, 13:24 par princedelco

» Football : Le Président de la CAF en visite au Burkina
Jeu 03 Aoû 2017, 15:36 par princedelco

» Fenêtre des pros : Une première réussie pour Yacouba Coulibaly
Jeu 03 Aoû 2017, 14:41 par princedelco

» Issouf Paro à Niort
Jeu 03 Aoû 2017, 14:22 par princedelco

» Jonathan Zongo
Mer 02 Aoû 2017, 08:50 par princedelco

» Dernière journée du fasofoot.
Mar 01 Aoû 2017, 14:26 par princedelco

» Etalons : Le Président du Faso encourage Tournoi international de solidarité des centres de formation : Préparer la relève de
Lun 31 Juil 2017, 10:25 par princedelco

» Fenêtre des pros : Cyrille Bayala qualifie Sheriff
Jeu 27 Juil 2017, 09:24 par princedelco

» Des nouvelles de nos blessés
Sam 22 Juil 2017, 09:49 par princedelco

» CAN : Innovation majeur pour les éditions furtures
Ven 21 Juil 2017, 16:12 par princedelco

» Aristide Bancé a signé en Egypte
Mar 18 Juil 2017, 16:41 par loptimist

» D2 : Yac, suspendu pour tentative de corruption d’arbitre avec 20 mille francs CFA
Mar 18 Juil 2017, 15:18 par princedelco

» Retour au Danemark pour Adama Guira
Jeu 13 Juil 2017, 09:35 par LENANTAIS

» Fenêtre des pros :« Ninja » au Havre, Rashade à la relance à Beauvais, Yaya au Santos
Mer 12 Juil 2017, 18:22 par mazer

» Issouf Paro testé par les le stade Brestois 29
Ven 07 Juil 2017, 11:58 par soum

Meilleurs posteurs
mazer (2848)
 
LENANTAIS (2712)
 
okasapro (2659)
 
princedelco (1304)
 
nandok (1217)
 
ElMagnifico (1193)
 
megamonous (1130)
 
kango (1015)
 
NABIL (971)
 
Eliséo (929)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
princedelco
 
mazer
 
LENANTAIS
 
soum
 
lepr1s
 
jey
 
Eliséo
 
KAMBAK
 
loptimist
 
lapampa
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
princedelco
 
nandok
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Nos clubs dans les competitions africaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh Nos clubs dans les competitions africaines

Message par kango le Mar 07 Juil 2009, 13:45

Depuis ces quinze dernières années, les clubs burkinabè n’arrivent toujours pas à se faire valoir dans les coupes africaines. A chaque campagne, ce sont les mêmes résultats ; c’est-à-dire qu’on fait un tour et on revient. Mais avec quels joueurs ? C’est là tout le problème et il est temps que nos équipes changent leur fusil d’épaule. Aujourd’hui, il faut passer à autre chose pour éviter d’aller chaque fois faire de la figuration. Et cela demande un minimum d’organisation pourvu seulement qu’on sache où on veut aller.
C’est vrai qu’ici les clubs n’ont pas les moyens de leur politique, mais est-ce une raison pour ne pas tendre au changement ? Avec l’élimination de l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) en seizième de finale de la Ligue des champions et de l’Union sportive de Ouagadougou (USO) en Coupe CAF, cela devra être matière à réflexion.
Si vous l’avez remarqué, les clubs burkinabè ont toujours débuté les coupes africaines par le tour préliminaire. Savez-vous pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils font partie des nullards qui n’avancent pas en classe. Et cela est pris en compte au moment du tirage des coupes africaines par la Confédération africaine de football (CAF).
A quoi sert donc de dominer le championnat national si on n’arrive pas à prouver à un autre niveau qu’on a les arguments pour dominer l’Afrique ? Un grand club comme l’EFO, qui a des nombreux supporters disséminés dans les quatre coins du pays, devra dès maintenant planter des jalons pour un travail futur.
Et cela passe nécessairement par une école de foot avec des encadreurs de haut niveau. Un centre de football digne de ce nom hors de la ville serait l’idéal pour implanter quelque chose de solide et de durable. Pour intégrer ce centre qui peut porter le nom du fondateur de l’EFO, feu Oumarou Kouanda, il faut commencer par des tests de détection dans la ville de Ouagadougou et dans d’autres provinces.
Les jeunes joueurs recrutés devront être âgés de 11 à 12 ans et il faut prendre en compte le niveau scolaire. Avec eux, il s’agira de travailler essentiellement dans la durée. En outre, pour bien faire les choses, il serait encore intéressant de construire des classes pour assurer la scolarité des pensionnaires afin qu’ils puissent un jour choisir entre le football et la vie scolaire.
Tout cela est une question d’organisation et de volonté ; et pour que ce projet aboutisse, on peut se tourner vers des sponsors. Les supporters devront aussi mettre la main à la pâte et toutes les contributions peuvent servir. Ce que nous disons est aussi valable pour les autres clubs.
A dire vrai, c’est un travail de longue haleine et quand on sait qu’à l’EFO, il y a des responsables qui ont les portefeuilles bien garnis, le projet peut tenir la route. C’est la seule voie pour avoir des joueurs talentueux et rêver de la conquête de l’Afrique. Ce n’est pas en recrutant par-ci, par-là pendant l’intersaison des joueurs pour ne pas dire en déstabilisant les autres clubs qu’on peut aller jouer les seconds rôles en Ligue des champions et en coupe CAF.
S’il y a un club, dans la sous-région, qui a donné l’exemple en matière de formation, c’est bien l’Asec Mimosas. Hier dans l’antichambre d’une simple équipe de football, elle est aujourd’hui entrée dans la cour des clubs professionnels. Tout avait commencé en 1989 et petit à petit, les Mimos ont pris leur envol à travers de solides structures qui lui confèrent une image nouvelle, celle d’un grand club.
A force d’y croire, les résultats techniques ont suivi : un trophée en Ligue des champions en 1998, une supercoupe d’Afrique en 1999 et de nombreux titres de champion de Côte d’Ivoire sans compter les coupes nationales. Depuis 1994, l’Asec a créé son académie de football qui fait la fierté du club. Plus qu’un centre classique, l’académie Mimosifcom est une véritable école de la vie pour les adolescents, issus pour la plupart des quartiers défavorisés.
Le club a formé des joueurs tels que Baki Koné, Salomon Kalou, Aruna Dindané, Yaya et Kolo Touré, Didier Zokoura qui évoluent tous en Europe. Le dimanche 5 avril dernier, au stade du 4-Août, la plupart des joueurs qui étaient alignés contre les Stellistes sont issus de ce centre. Ils ont entre 18 et 22 ans et techniquement, ils étaient supérieurs à leurs adversaires. Comme on le dit au bord de la lagune Ebrié, « ballon connaît son grand-frère ».
Dans la vie de tous les jours, il n’y a pas de honte à suivre l’exemple de ce que fait l’autre. L’EFO et l’ASFA-Y, les deux grands du football burkinabè devront s’inspirer de l’Asec pour mériter davantage leur rang.
Franchement, quand on a plus de 40 ans d’existence et que rien ne se construit, on sera toujours renvoyé honteusement à ses chères études. L’improvisation n’a pas sa place sur le terrain et il ne faut pas non plus croire que le miracle existe en football. Comme en littérature, l’imbrication des divers éléments du récit donne au roman une grande cohérence.
Justin Daboné-observateur
avatar
kango
Modérateur
Modérateur

Messages : 1015
Date d'inscription : 11/06/2009
Localisation : OUAGA

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Nos clubs dans les competitions africaines

Message par doulwadas le Mar 07 Juil 2009, 16:26

tant que nos dirigeants de club n'auront pas cette ambition de coupe africaine, nos clubs ne ferrons pas plus qu'une figuration
avatar
doulwadas
Niveau PITROIPA
Niveau PITROIPA

Messages : 523
Date d'inscription : 16/06/2009
Localisation : Ouagadougou (BF)

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Nos clubs dans les competitions africaines

Message par LENANTAIS le Mar 07 Juil 2009, 17:17

Très bel article!
Au niveau de nos clubs,le mal est profond.La restructuration doit se faire à tous les niveaux.
Des dirigeants de ces clubs en passant par leurs encadrements techniques,les sporsors et surtout les supporters rien ne va.
On évoque souvent le manque de moyens pour expliquer les echecs en campagne Africaine.Mais qu'ils sachent qu'ils doivent aller chercher ces moyens là où ils se trouvent.
La cacophonie,l'improvisation,l'amateurisme n'ont plus droit de cité dans ce monde en pleine mutation.
Seule l'excellence,le travail bien fait paye.
Que ces clubs comprennent qu'on ne récolte que ce que l'on a semé et que qui veut aller loin doit ménager sa monture.
Acoeur vaillant rien d'impossible.L'ASFA-Y a 1/4 de finaliste de la coupe des coupes en 1991 et l'EFO DE LA COUPE CAF dans les années 2000 si ma mémoire est bonne.Après plus rien.
Le chemin pour y parvenir est long et même très long et il faudra redoubler d'effort pour y parvenir.
avatar
LENANTAIS
Journaliste
Journaliste

Messages : 2712
Date d'inscription : 10/06/2009
Localisation : BOBO DIOULASSO

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Nos clubs dans les competitions africaines

Message par jey le Mer 08 Juil 2009, 16:19

Bonne analyse de Justin Daboné dans cet article.
Le problème des Clubs au Burkina c'est toujours l'organisation.La plus part des présidents de Club semble ne rien connaitre au football ou semble manquer de volonté.Quand on parle de restructuration ils répondent toujours qu'ils manquent de moyen financier.
Il faut qu'on sache qu'aucun sponsor ne fait équipe avec les loosers.
Pour faire des équipes de jeunes il ne faut pas avoir des milliards en caisse.En France(c'est un des pays ou la formation est une des meilleurs au monde)les enfants sont acceptés a partir de 8 ans.On leur apprend les principes de bases du football.
les parents payent une inscription annuel et les enfants sont suivit pour l'année(septembre à juin).Vous me direz que la France à les moyens mais il faut ce déplacer dans les petits villages ou les petites communes vous verrez.
Au Burkina, pendant les vacances surtout les enfants n'ont que football comme distraction en arrivant a les regrouper et à encadrer tout ça, on peut arriver à faire quelque chose.
Je crois seulement que pour y arriver il faut déjà connaitre et aimer le football cela avec une bonne dose de travail et le tour est joué.
Il faut aussi avoir de la patience car "Rome ne s'est pas faite en un jour".
Au Ulis(ville de la région Parisienne d'où sont parti Thierry Henri et Patrice Evra) la ville viens d'inaugurer un terrain synthétique offert par thierry henri dont la valeur est estimé à 200.000 Euros.Le Club de football n'est pas plus riche que L'EFO ou l'ASFA mais voila ce qu'un joueur formé au Club leur a apporté.
Cela est sans compté avec les retombés financiéres que le Club gagne à chaque transfert du joueur.
Donc,il faut que nos clubs essaye de se structurer tout doucement.
Les supporters aussi ont leurs torts.
Tant que nous ne payerons pas nos places ou que nous prenons pas des cartes de membre, le club ne pourra compter que sur nos vieux et pourri:"but o but but o but".C'est bien mais c'est pas suffisant il faut que nous nous impliquons davantage.Il n'y a pas de grands clubs sans grand groupe de supporter.
Il suffit d'aller au velodrome une fois ou au Parc des princes pour voir ce que c'est.
Bref, personnellement je crois que les football Burkinabé a de gros prgrès à faire.L'expertise locale commence a etre dépassé et si nous ne faisons pas attention, il ne nous restera qu'a aller cherché des "diaspos" pour jouer.
Personnellement cela ne me gene pas mais il faut aussi que ce qui sont au pays puisse avoir leur chance.
L'organisation de notre football ne peut etre que bénéfique.Il suffit de regarder "les planétes champions pour en etre convaincu".
avatar
jey
Poulain
Poulain

Messages : 181
Date d'inscription : 15/06/2009
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Nos clubs dans les competitions africaines

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1073 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Ismo Zeba

Nos membres ont posté un total de 33662 messages dans 6426 sujets