Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» LE JEUNE BURKINABE ADAMA BANCE DU 1.FC MÖNCHENGLADBACH
Aujourd'hui à 13:29 par la_methode

» Paulo Duarte : « J’ai risqué ma carrière en venant au Burkina »
Aujourd'hui à 10:57 par LENANTAIS

» Amical Maroc 2 Burkina 0
Dim 26 Mar 2017, 18:21 par mazer

» Lions de l’Atlas –Etalons : priorité aux nouveaux
Sam 25 Mar 2017, 08:08 par loptimist

» Anthony Koura (Nancy/France) :« La performance des Etalons à la CAN m’a conforté dans mon choix »
Jeu 23 Mar 2017, 17:05 par okasapro

» Super Lig Turque: Razack Traoré comparé à Messi par les Médias turques.
Jeu 23 Mar 2017, 16:59 par okasapro

» Les jeunes expatriés
Jeu 23 Mar 2017, 16:49 par okasapro

» CL. RCK # USMA, violence après match, réaction des algériens
Jeu 23 Mar 2017, 11:51 par la_methode

» FC Nantes – EXCLU Duarte : «Nakoulma, ça fait deux ans qu’il démontre un potentiel énorme»
Jeu 23 Mar 2017, 11:12 par mazer

» CAN 2019 : Calendrier et résultats des éliminatoires
Jeu 23 Mar 2017, 11:06 par mazer

» FASOFOOT : Un Ivoirien à la tête de l’USCO de Banfora
Mer 22 Mar 2017, 14:46 par princedelco

» La FIFA suspend un arbitre à vie
Mar 21 Mar 2017, 11:51 par princedelco

» Ligue 1 : L’équipe-type de la 30e journée
Mar 21 Mar 2017, 09:30 par LENANTAIS

» Burkinabé a l'étrangé
Mar 21 Mar 2017, 09:26 par LENANTAIS

» VIDEO: INCIDENT APRES LE MATCH RCK vs USMA
Lun 20 Mar 2017, 14:38 par la_methode

» Préjuce Nakoulma ne sera pas laissé au repos
Lun 20 Mar 2017, 10:42 par princedelco

» Foot africain: les 14 causes de la chute d’Issa Hayatou à la CAF
Lun 20 Mar 2017, 10:40 par princedelco

» ETALONS : Duarte drague un défenseur germano-burkinabé
Lun 20 Mar 2017, 09:21 par The King

» Matchs amicaux : Paulo Duarte explique ses choix
Dim 19 Mar 2017, 14:11 par mazer

» Naples s’intéresse à Bertrand Traoré
Ven 17 Mar 2017, 15:50 par princedelco

Meilleurs posteurs
mazer (2799)
 
LENANTAIS (2674)
 
okasapro (2648)
 
princedelco (1248)
 
nandok (1215)
 
ElMagnifico (1192)
 
megamonous (1127)
 
kango (1015)
 
NABIL (958)
 
Eliséo (918)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
LENANTAIS
 
la_methode
 
princedelco
 
mazer
 
flow73
 
Eliséo
 
okasapro
 
The King
 
loptimist
 
lapampa
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



ETALONS : La plus belle victoire que j’ai vue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh ETALONS : La plus belle victoire que j’ai vue

Message par soum le Mer 17 Oct 2012, 10:29

J’étais au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan le 22 janvier 1995. Ce soir-là, les Etalons conduits par Drissa Malo Traoré dit Saboteur avaient arraché un nul qualificatif (2-2) pour la CAN 96. Menés 2-0 dans un stade acquis à la cause des Eléphants conduits par Ben Badi, Sidi Napon et Seydou Traoré avaient été les valeureux buteurs de cette soirée. Je revois l’ambiance ! Ce nul aux allures de victoire propulsait ainsi notre pays, avant la fin des éliminatoires, aux phases finales de la CAN en Afrique du Sud. C’était la première qualification, balle au pied, des Etalons à une CAN. C’était l’extase ! Seize ans après, je revis encore un temps fort de ma carrière de reporter sportif. Oui, 16 ans après ! En effet, la date du 14 octobre 2012 restera une date mémorable dans ma vie de journaliste sportif. Je revis cette nuit de dimanche. Une nuit dominicale.


Déjà à 18h 08mn, j’ai failli tomber de ma chaise lorsque les Fauves centrafricains ouvraient le score. Que nous tombe-t-il sur la tête pour que nous encaissions un tel but en seulement 8 mn de jeu ? Les dribles chaloupées de « Pit » et le réalisme de Alain viennent me soulager. Et puis à 20h, mon cœur recommence à battre quand je réalisais que les Fauves de Bangui étaient en train de barrer la route aux Etalons. Il ne restait plus que 5 mn d’arrêt de jeu. Comme ces 30 000 spectateurs du Stade du 4-Août, je ne croyais plus à un miracle. Les Fauves, à 2-1 pour les Etalons, étaient qualifiés grâce à leur victoire (1-0) au match aller.

Les Fauves, à l’image de leur capitaine simulent des blessures qui me blessent le cœur. Tous, oui, tous avaient déjà perdu espoir quant à une qualification des Etalons. Tous, dis-je, sauf les Etalons. Et quand mon chrono indiquait 12 secondes pour la fin de la partie, je me mets à secouer la tête lorsque la déviation de la tête de Aristide Bancé dépose la boule sur une autre tête, celle d’Alain Traoré, qui libère tout un peuple qui était pris dans l’étau de l’angoisse. J’ai eu peur pour les cardiaques. Ouf ! Les Fauves sont en cage. Ils sont en larmes. Inconsolables, ils étaient. Un but assassin qui explose le temple du football burkinabè. C’est fait ! Ça y est ! Une qualification héroïque, comme celle du 22 janvier 1995. Cette fois, elle est davantage belle. Et comme par coïncidence, une qualification qui amène les Etalons en Afrique du Sud. Etalons, vous avez été héroïques. Etalons, vous avez été combattifs ! Etalons, vous avez cru.

La rançon de l’engagement, mais aussi la rançon du soutien, celui d’un public mobilisé. Un public qui, pour l’une des rares fois, sous l’impulsion des deux animateurs du stade, mon confrère « Bamos » et « Alain Alain », a supporté et est resté mobilisé jusqu’à la dernière seconde. Quand la pelouse a été envahie dès le coup de sifflet final, je revivais les émotions de la CAN 98 au Burkina.

C’est dans cette marée que nous avons essayé de nous frayer un passage pour rejoindre les vestiaires puis la salle affrétée pour la conférence de presse d’après-match. C’est là aussi que je retiendrai que mes portables, mes feuilles de match et même les clés de ma voiture ont été volés par des supporters malgré les précautions prises.

Ce voleur jettera par la suite les clés de la voiture que la sécurité me remettra plus tard. Je peux enfin quitter le stade, sans pouvoir émettre ou recevoir le moindre appel pour vivre cette fierté de la qualification en direct. Ce n’est pas grave. L’essentiel est fait ! Mes larmes coulent sur une chaussée de joie pour ces Etalons. Je frémis devant ce don de Dieu. Je suis reconnaissant de la baraka en sport. Je reste respectueux devant la classe de Jonathan Pitroipa qui a offert les deux premiers buts de son équipe à Alain Traoré et à Moumouni Dagano. Je respecte la lucidité et la classe d’Alain Traoré, auteur du doublé de la soirée. Lorsque je revois Florent superviser le milieu de terrain, quand je revois Wilfried Dah damer ses vis-à-vis dès qu’il a pris contact avec le gazon en deuxième période de jeu, je ne peux que saluer la cohésion du groupe.

Merci aux valeureux Etalons. Merci au public. Merci à la Fédération. Merci au ministère des Sports. Congratulations à tout le staff technique. Merci à tous les soutiens. Je vois et me convaincs davantage que les Burkinabè aiment le foot. Je revois ce monde fou, arpentant les rues de Ouaga, klaxonnant à décharger les batteries. Je revois ces acrobaties dangereuses à vous donner des sueurs froides, dues à cette victoire exemplaire. Tous étaient ivres de joie. Ivres de bonheur. Le foot est une solution à toute situation tendue. Etalons, remettez-nous ça car le peuple a besoin de tel bonheur. Etalons, vous nous avez rendu « fous », inconscients parfois, car drogués par cette victoire patriotique. J’étais heureux que cette femme évanouie sur la pelouse à la fin du match, toute couverte de sueur, se soit relevée. Je présente mes respects à la sécurité.

Je me retourne vers vous tous pour renouveler un merci : Paul, Bakari, Madi, Koffi, Florent, Charles, Wilfried Sanou, Wilfried Dah, Alain, Pitroipa, Dagano, Bancé, Préjuce, Soulama, Gnanou, Germain, Rabo, Razack, le peuple vous remercie. Paul Put, merci pour cette première et significative victoire officielle. Voilà Afrique du Sud 2013. Nous sommes en Afrique du Sud. Nous serons à la CAN 2013. Mais attention ! Il faut s’y préparer et durement pour espérer mieux faire que lors des huit précédentes CAN. Le peuple est derrière vous. Le peuple sera toujours derrière vous. Faites-nous rêver en vous battant toujours pour la patrie !

Alexandre Le Grand ROUAMBA
avatar
soum
Super Membre
Super Membre

Messages : 764
Date d'inscription : 11/06/2010
Localisation : Djibo

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1072 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Lasource

Nos membres ont posté un total de 33385 messages dans 6332 sujets