Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» Tournoi de l'UMEOA
Aujourd'hui à 21:30 par nandok

» Fasofoot - J1
Lun 28 Nov 2016, 11:07 par la_methode

» CLASSEMENT FIFA: LE BURKINA FASO GAGNE 17 PLACES
Lun 28 Nov 2016, 10:49 par la_methode

» LIGUE 1 ORANGE CI
Mar 22 Nov 2016, 15:46 par LENANTAIS

» L’ASEC démarre en fanfare (avec un Bancé de gala)
Mar 22 Nov 2016, 11:16 par LENANTAIS

» Un burkinabé rémuant dans le championnat Tunisien
Mar 22 Nov 2016, 09:13 par flow73

» I have done a dream
Mar 22 Nov 2016, 00:33 par mazer

» Que devient Djakis?
Mar 22 Nov 2016, 00:23 par mazer

» LE PROGRAMME COMPLET DE LA CAN 2017
Sam 19 Nov 2016, 08:35 par LENANTAIS

» Plus de peur que de mal pour la FBF
Jeu 17 Nov 2016, 12:42 par LENANTAIS

» Le Burkina s'empare de la tête du groupe D
Mer 16 Nov 2016, 13:46 par LENANTAIS

» Tournoi UEMOA 2016: Tout le calendrier de la compétition
Mer 16 Nov 2016, 10:00 par LENANTAIS

» un membre du Gf en deuil
Lun 14 Nov 2016, 08:49 par la_methode

» FC king realise le grand coup du mercato d'hiver
Ven 11 Nov 2016, 12:00 par LENANTAIS

» Bancé rejoint l 'ASEC MIMOSAS
Jeu 10 Nov 2016, 20:36 par ElMagnifico

» Le début de saison des internationaux
Mer 09 Nov 2016, 13:17 par LENANTAIS

» Quelle équipe des étalons en 2022?
Mar 08 Nov 2016, 12:02 par okasapro

» La liste des 24 pour le Cap Vert
Ven 04 Nov 2016, 20:50 par ElMagnifico

» un match nul qui sonne comme une défaite
Mer 02 Nov 2016, 10:09 par LENANTAIS

» Ocansey Mandela et Dramane Nikiéma vainqueur de la coupe de Guinée
Sam 29 Oct 2016, 18:12 par mazer

Meilleurs posteurs
mazer (2757)
 
okasapro (2601)
 
LENANTAIS (2575)
 
nandok (1214)
 
ElMagnifico (1174)
 
princedelco (1145)
 
megamonous (1109)
 
kango (1015)
 
NABIL (934)
 
Dona (904)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
flow73
 
fasoboy
 
LENANTAIS
 
nandok
 
megamonous
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par Eliséo le Mer 26 Fév 2014, 13:30

Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003
25 février 2014 | Rubrique: A la Une,Sport | Publié par: admin

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]C’est la génération sur laquelle comptait s’appuyait l’équipe nationale A pour conquérir l’Afrique. Dix ans après avoir disputé la première coupe du monde de leur catégorie, ils sont très peu à avoir intégré l’équipe fanion du Burkina.
 
 Si leur progression avait suivi une courbe rectiligne, ils auraient pris aujourd’hui de la bouteille et seraient les cadors de l’équipe nationale A du Burkina Faso. Mais après une bonne CAN junior en janvier 2003 et une brillante coupe du monde en novembre de la même année aux Emirats Arabes Unis où ils ont fini meilleure équipe africaine pour avoir été les seuls à franchir le premier tour, les Etalons juniors cuvée 2003 ont broyé du noir. Très peu, contrairement aux Yaya Touré, Emmanuel Eboué, N’Dri Romaric de la Côte d’Ivoire ou Ahmed Salah de l’Egypte ont pu émergé dans l’équipe fanion par la suite. Des blessures ou des erreurs dans les choix de carrière ont plombé leur progression. Et c’est le tout Burkina qui a attrapé sa tête dix ans après en jetant un regard dans le rétroviseur.
Daouda Diakité (gardien de but né le 30/03/1983)
Dix après, il reste le portier numéro un des Etalons. Mais Diakité a connu des hauts et des bas après cette coupe du monde junior. Dernier rempart de l’EFO après sa formation à Planète Champion Diakité se dirigera du coté de l’Egypte à Makawlo où il se fera oublier. C’est l’arrivée à la tête des Etalons de Paulo Duarte qu’il sortira du bois. Il disputera la CAN 2010, 2012 et 2013 comme portier titulaire des Etalons. Après une expérience infructueuse à Lierse en Belgique, il se relance aujourd’hui au FC Mounana dans le championnat professionnel gabonais. Il a le mérite de tenir encore la route.
Saybou Diallo (Milieu de terrain, né le 21/09/1983)
Celui qui a fait toute sa classe au Racing club de Bobo avant de rejoindre l’ASFA-Y était promu à un bel avenir quand il était en junior. Adulé pour son abattage dans le secteur médian, il ne parviendra plus à confirmer quand il a s’agit de franchir le pallier. Conséquence, libéré par l’ASFA-Y, il se retrouvera au RCK avant de tenter l’aventure extérieur au Ghana. Il se perdra par la suite dans la nuée car après son retour au bercail, il essaiera une aventure au Santos FC et au RCK sans succès. Il serait aujourd’hui sans club.
Daouda Kinda (latéral gauche, né le 28/10/1986)
Il n’était pas le titulaire au poste pendant la compétition mondiale mais le gaucher nominal du RCK présentait déjà un fort potentiel au point que le sélectionneur national des juniors, le hollandais Mart Nooij ne voulais pas s’en séparer. Daouda Kinda était ce latéral gauche typique que recherchait le football burkinabè. Après la coupe du monde, il est resté quelques saisons au RCK avant de signer à l’EFO où il ne confirmera pas tout le bien dont on pensait de lui. Après une expérience professionnelle en Guinée Equatoriale, il regagnera le bercail où il cire aujourd’hui son short sur le banc de touche de l’USY.
Saïdou Mady Panandétiguiri (Milieu de terrain, né le 22/03/1984)
Déjà en cadet, il fréquentait l’équipe fanion des Etalons. Troisième de la coupe du monde U-17 à Trinidad et Tobago, il était encore dans le groupe des Etalons pour disputer la coupe du monde junior deux ans après. Titulaire en puissance dans le dispositif de Mart Nooij, il l’était tout autant avec Jean Paul qui l’envoya disputer la CAN 2004 en Tunisie alors qu’il était déjà au Mali deux ans auparavant pour la biennale du football continental. Après le Santos FC et l’ASFA-Y, le joueur polyvalent des Etalons ira parfaire sa mue dans le centre de formation des girondins de Bordeaux. Appelé à disputer la CAN 2004 alors que la formation girondine voulait le faire monter pour disputer la Ligue 1 avec ses camarades de la CFA comme Marouane Chamack, Marc Planus et autre Antonio Rio Mavuba, il ne saisira pas cette perche. Il sera obligé de s’exiler du coté de Lokeren en Belgique avant de rejoindre Wiesbaden en Allemagne puis Leiria au Portugal. Aujourd’hui, il monnaie ses talents du coté Chippa United en Afrique du Sud et reste encore un élément clé dans les Etalons même si la poussée populaire veut l’obliger à prendre sa retraite internationale.
Salif Nogo (défenseur central, né le 31/12/1986)
Ce défenseur pur jus de l’Union sportive de Ouagadougou (USO) a apporté sa qualité athlétique dans la défense des Etalons des Etalons juniors. Appelé quelques fois en A il n’a pas su saisir sa chance. Il s’exilera du coté de la Roumanie où après avoir bourlinguer dans plusieurs clubs (Otalul, Poli Lasi, Jiul Petrsani, Astra) il a déposé aujourd’hui ses valises à Giurgiu.
Jeannot Bouyain (Latéral gauche, né le 29/03/1985)
Avec lui, les Etalons pensaient avoir le gaucher nominal parfait pour occuper le coté gauche de sa défense. Le joueur qui s’est révélé à la face de l’Afrique à la CAN des cadets aux Seychelles en 2001 avant de confirmer sa valeur à la coupe du monde à Trinidad Et Tobago la même année où il terminera sur le podium avec les Etalons est très dur sur l’homme sans être brutal. Après sa formation à Planète Champion, il choisi de rejoindre le RCK avant d’aller à l’ASFA-Y puis de fiare ses valises pour le professionnalisme. Il jouera ainsi à Blois, Saumur et Cholet avant de mettre prématurément fin à sa carrière à l’âge de 28 ans. Il est aujourd’hui PDG de sa boite qu’il vient de monter, Bouyain Jeannot et Associés (BJA). Une grande perte pour le football national qui n’a pas su tirer la quintessence de ce joueur alors qu’en junior, il était très sollicité.
Amadou Coulibaly “Tigana” (Défenseur, né le 31/12/1984)
Ce joueur du Racing club de Bobo (RCB) était simplement un talent brut. Il impressionnait par son jeune âge si bien qu’il est tombé sous le charme du stade rennais qui n’a pas hésité à lui offrir un contrat après la CAN et la coupe du monde junior. Titulaire inamovible dans l’équipe de Mart Nooij, il l’était tout autant avec l’équipe fanion des Etalons sous les ordres de Jean Paul Rabier où il disputera la CAN 2004 en Tunisie. Mais une histoire de crachat conjugué à sa suspension de plus d’un an viendra plomber son ascension. Après Rennes, il tentera de se relancer à Grenoble sans succès. Il évolue aujourd’hui en division d’honneur à Echirolles et travaille parallèlement dans la mairie de la commune.
Boureïma Maïga (Milieu de terrain, né le 15/11/1983)
C’était le joueur parfait pour engendrer le spectacle dans une rencontre. Techniquement, il n’avait pas d’équivalent dans le groupe des Etalons juniors cuvée 2003. Ce qui lui vaudra d’arracher un contrat avec Lokeren, club avec lequel il jouera la coupe UEFA sous les ordres de Paul Put. Défavorisé par le gabarit, son parcours sportif ne décollera pas comme il l’avait souhaité. Suspendu pour avoir signé des contrats avec deux clubs différents, il mettra prématurément fin à sa carrière sportive mais restera néanmoins dans le milieu du football comme intermédiaire où il aidera des joueurs par ses conseils à signer dans des équipes en Europe et en Afrique. C’est d’ailleurs par son truchement que le Burkina a pu avoir sur son banc de touche des entraîneurs de renoms comme Paulo Duarte et aujourd’hui Paul Put. Il est sur le point d’ouvrir un centre de formation du coté de Ouaga 2000 en partenariat avec des amis pour donner la chance aux plus jeunes d’être des futurs vedettes du football burkinabè.
Aristide Bancé (Attaquant, né le 19/09/1984)
Arrivé au Santos FC sur la pointe des pieds, Bancé se fera remarquer par son bon jeu de tête et sa frappe de mule. Ce qui lui vaudra d’être sélectionné pour participer à la coupe du monde junior en 2003 avec les Etalons. Il inscrira un but magnifique sur coup de pied arrêté contre le Panama avant de rejoindre Lokeren. Meilleur buteur de son club, il signera au Metallurg Donetsk en Ukraine avant de filer en Allemagne à Mayence. Il fera quelques passages du coté du Golfe persique avant de se sédentariser en Bundesliga. Prêté par son club à Fortuna Düsseldorf, Bancé fait aujourd’hui parti des stars des Etalons depuis sa bonne CAN en Afrique du Sud. Il est l’un des rares joueurs de cette cuvée à fréquenter encore le groupe fanion des Etalons.
Abdoul Aziz Nikiéma (Milieu de terrain, né le 12/06/1985)
Il était considéré comme le “Maradona” du football burkinabè tant son aisance avec le ballon et sa clairvoyance du jeu frisait la perfection. Aziz était le maître à jouer incontestable des Etalons juniors. Après Planète Champion, il ira parfaire sa formation du coté de Bordeaux. Il fera des apparitions avec l’équipe A des Etalons où malgré son jeune âge, il détenait les rênes du jeu de cette formation. Barré par la concurrence à Bordeaux, il ira voir du coté de Niort (2005-2008) avant de s’exiler du coté de la Chine et dans le club de Qingdoa Jonoon (2009) avant de revenir en Europe au Portugal (Trofense). Il évolue aujourd’hui en division d’honneur en France où selon les dernières infos, il préparerait ses diplômes d’entraîneurs. La carrière de Aziz Nikiéma a été aussi un gâchis pour le football burkinabè.
Djibril Compaoré (Attaquant, né le 01/08/1983)
Djibril Compaoré pouvait-il vraiment réussir dans le football avec le train d’enfer qu’il menait dans sa vie ? Autant il était adroit devant les buts, autant il l’était devant les filles si bien que ses camarades l’avait surnommé “Jo le rapide” tant il croquait la vie à pleine dent. Adulé à L’ASFA-Y il avait fini par irrité les dirigeants pour n’avoir pas une vie sportive saine. Il se mettra alors à errer de pays en pays (Sénégal, Guinée Equatoriale …) et de club en club sans succès. La perte de Djibril Compaoré par le football burkinabè n’aura donc pas été une surprise pour ses camarades et les observateurs les plus avisés.
Soumaïla Tassembédo (Défenseur central, né le 27/11/1983)
Technique et difficile à prendre à défaut lors des faces à face, Tassembédo a gardé une constance dans sa carrière après Planète Champion. Il intègre l’EFO où il devient très vite et malgré son jeune âge, le patron de la défense stelliste. Le stoppeur des Etalons juniors tapera dans l’œil des dirigeants du club moldave du FC Sheriff Tiraspol après sa bonne CAN et une très belle coupe du monde en 2003. Il sera sacré plusieurs champions de Moldavie mais ses velléités de départ se heurteront au refus des dirigeants. Il rompt donc son contrat et au moment de se relancer dans un autre club, c’est une blessure à l’orteil qui viendra coupé son élan. Revenu au pays, il ne parviendra plus à s’imposer dans la défense de l’EFO comme il l’avait fait auparavant. Il évolue aujourd’hui au sein du Santos FC dont il en est le capitaine. Mais le coach adjoint de Mart Nooij, aujourd’hui entraîneur en chef des locaux, Brama Traoré ne lui fera pas confiance pour l’amener avec l’équipe nationale des locaux disputer le CHAN en Afrique du Sud.
Boureima Ouattara (Défenseur central, né le 13/01/1984)
Une autre perte du football national est également celle de Boureima Ouattara. La muraille des Etalons juniors qui a fait ses classes à l’ASFB parviendra à convaincre le club norvégien de Stromgodset à lui fournir un contrat professionnel. Après quatre années de bons et loyaux services, “Bra” Ouattara se fera rattrapé par les blessures à répétition qui plomberont sa belle carrière puisqu’il était parvenu à se faire son trou au sein de l’équipe nationale A du Burkina. Il a donc été contraint de mettre de façon anticipé, un terme à sa carrière. Aujourd’hui, il est tranquille à Bobo-Dioulasso où il gère ses affaires.
Roland Sanou (Milieu de terrain, né le24/05/1983 )
Le frère aîné de Wilfried Sanou, bien que n’étant pas un titulaire indiscutable dans la formation des Etalons juniors de 2003, était tout de même un pion essentiel. Le joueur du Racing club de Bobo, très discret tant dans le jeu qu’en dehors n’a pas pu flamber au point d’obtenir un contrat pro. Après la coupe du monde, il est retourné au RCB où il jouait tranquillement. Aujourd’hui à la retraite, il se trouverait à cheval entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso où il gère les affaires de son frère selon nos informations.
Ousseni Zongo (Milieu de terrain, né le 06/08/1984)
Le gaucher formé à Planète Champion impressionnait par son élégance balle au pied et sa facilité à dribbler ses adversaires. Bien avant de disputer la coupe du monde, Ousséni Zongo possédait déjà un contrat professionnel avec le club belge d’Anderlecht. Il sera prêté à Innsbruck mais après son retour, il ne s’imposera pas dans cette brillante formation belge. Il fera alors ses valises pour Malte où il signe à Msida (2005-2007). Ensuite, il sera du coté du Portugal où il jouera pour Leiria puis Gil Vicente avant de retourner à nouveau à Malte pour évoluer à Aranca (2009-2011) puis FC La Valette (2011-2012), Mosta (2012-2013) et aujourd’hui à Naxxar Lions FC. Ousseni Zongo ne parviendra pas à s’imposer avec l’équipe première des Etalons pour s’assurer une belle carrière internationale après la coupe du monde.
Dieudonné Yarga (Gardien de but, né le 24/02/1986)
La doublure de Daouda Diakité ne parviendra pas à sortir de l’ombre dans les Etalons juniors. C’est en club qu’il se fera valoir. Barré à l’ASFA-Y par des grands portiers tels Abdoulaye Soulama, Daouda Compaoré pour ne citer qu’eux, il ira vendre ses talents du coté de l’USFA où il portera en même temps la tenue militaire. Même s’il continue de jouer, il serait aujourd’hui en formation.
Hamado Kassi Ouédraogo (Attaquant, né le 17/03/1983)
Véritable baroudeur, il pesait énormément sur la défense adverse mais trainait un petit défaut. Celui de n’être pas efficace devant les buts. Mais ses qualités de fonceur lui ont valu d’être titulaire à la pointe de l’attaque des Etalons juniors. Après le Santos FC, il déposera ses baluchons à l’ASFA-Y avant d’aller voir du coté de la Belgique et de Lokeren. Mais c’est en France qu’il fera la majeure partie de sa vie professionnelle. A Beauvais en National, il trustera le sommet du hit parade des meilleurs buteurs devant un joueur comme Olivier Giroud aujourd’hui à Arsenal et en équipe de France. Dans l’hexagone, Hamado Ouédraogo, a surtout joué à Besançon, au CA Bastia, à Beauvais, à Arles Avignon, à Compiègne, à l’AS Moulin et présentement à US Orléans. Lui aussi ne parviendra pas à se faire un trou dans l’équipe première des Etalons.
Amara Ouattara (Milieu de terrain, né le 21/10/1983)
Costaud et difficile à bouger, il était le maître du secteur médian des Etalons surtout au niveau de la récupération. On lui prédisait un bel avenir mais la trajectoire de sa carrière prendra une autre tournure. Après l’EFO et le RCK, Ahmed Amara Ouattara ira visiter le championnat ivoirien sous les ordres de Drissa Malo Traoré dit “Saboteur” à l’ASEC d’Abidjan. Il s’envoera alors pour Cherbourg en France (2004-2007) puis à Raon l’Etape (2007-2008) après Montluçon (2008-2011) avant d’effectuer son retour à Cherbourg depuis 2011. Il disparaîtra des radars au moment d’intégrer l’équipe première des Etalons
Ibrahim Kaboré “Figo” (Attaquant, né le 05/09/1984)
Cet élégant joueur doté d’un pied droit qui libère des missiles était précieux pour les balles arrêtées au sein des Etalons juniors. Formé à Planète Champion, “Figo” a vite tapé à l’œil des stellistes qui iront le chercher dans son centre de formation. Après avoir fait les beaux jours de la reine des stades, il signera au Wydad athlétic club de Casablanca (WAC) où il y séjournera de 2005 à 2007. Il reviendra ensuite renouer avec la compétition locale avec l’AS-SONABEL avant de s’envoler pour l’Europe et Chypre où il est un pion essentiel dans l’équipe de nord Chypre de Serdarli Gençler Birlii en première division. Il y est jusqu’à présent.
Seydou Barro (Attaquant, né le 05/04/1984)
Le petit frère de Oumar Barro voulait certainement marcher sur les traces de son aîné. Jusqu’en junior, il était bien dans ses temps de passage. Après la coupe du monde, il fera un bail avec l’EFo avant d’aller voir du coté du Gabon et du FC 105.
Il disputera la coupe d’Afrique des clubs champions avec cette formation où il inscrira de nombreux buts. Mais la rélégation de l’équipe précipitera son retour au bercail. Il tentera de se relancer du coté de l’AS-SONABEL sans succès. Il mettra lui aussi prématurément fin à sa carrière alors qu’il pouvait encore apporter au football national.


Béranger ILBOUDO 

Eliséo
Super Membre
Super Membre

Messages : 900
Date d'inscription : 12/06/2009
Localisation : ABIDJAN

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par KAMBAK le Mer 26 Fév 2014, 14:17

Toutes mes félicitations pour ces recherches, du bon boulot

KAMBAK
Etalon
Etalon

Messages : 261
Date d'inscription : 20/06/2011
Localisation : Ouagadougou

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par loptimist le Mer 26 Fév 2014, 16:37

MAIS J'ai les larmes aux yeux; que se passe-t-il? il ya trop de gachi  dans notre football je ne m'imagine pas que Tassembedo le grand Tassembedo soit au pays mon Dieu

loptimist
Niveau PITROIPA
Niveau PITROIPA

Messages : 511
Date d'inscription : 30/10/2013
Localisation : koudougou

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par ElMagnifico le Mer 26 Fév 2014, 18:16

Eliseo, chapeau! Chapeau! Chapeau! Et ce pour ces rappels et recherches a couper le souffle! Maintenant que sont devenus les Etalons Juniors cuvee 2003? Les acteurs eux-memes st mieux places pr repondre a la question! Quant a nous autres supporteurs et un peu connaisseurs du milieu sportif burkinabe, nous sommes tentes de dire que certains ont pu se faire une place au soleil par leur combat, par la chance et par l'entremise de certaines bonnes volonte. D'autres n'ont pas eu de chance malgre leur envie farouche de voir le bout du tunnel, de briller dans le foot par le fait d'un mauvais choix. D'autres n'ont pas bouge d'un iota du fait de la complicite malsaine, de la haine et de la jalousie du succes de l'autre ou tout simplement de la cupidite gargantuesque de leurs "maitres": fondateurs de centres de formation-entraineurs! Et je m'hasarderai egalement sur un autre terrain: LE SILENCE COUPABLE DES FOIS DE LA FBF!!!

ElMagnifico
GF-Etalons VIP

Messages : 1174
Date d'inscription : 05/06/2011
Localisation : Manzini / Swaziland

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par mazer le Mer 26 Fév 2014, 20:21

C'est le manque de suivi qui entraîne tout ce gâchis.
c'est un bon boulot de journaliste on voit qu'il a prit du temps pour faire ces recherches.
la FBF devrait lire et relire ce texte pour qu'à l'avenir de telles situations ne se reproduisent plus.

mazer
GF-Etalons VIP

Messages : 2757
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : dakar senegal

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par rascodame le Mer 26 Fév 2014, 22:09

Quel bel article qui évielle les consciences.
On a eu vraiment des grands joueurs, je veux parler surtout d'Aziz Nikièma, Boureima Maïga , Ousseni Zongo et Amadou Coulibaly qui n'ont pas été suivis ou bien qui ont été vite éteints: c'est dommage.
Mais ce n'est pas encore fini, il ya d'autres que nous allons regretter également comme Dianda; Youssouf Sanou, Yahia Kébé...

rascodame
Journaliste
Journaliste

Messages : 468
Date d'inscription : 08/04/2013
Localisation : Bobo

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par nablasco le Jeu 27 Fév 2014, 16:19

dommage vraiment aucune politique de conservation des joueurs

nablasco
Grand Etalon
Grand Etalon

Messages : 332
Date d'inscription : 05/01/2010
Localisation : Ouaga

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Dix ans après: Que sont devenus les Etalons juniors cuvée 2003

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1070 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est sibiry ouattara

Nos membres ont posté un total de 32819 messages dans 6198 sujets