Le Grand Forum des Etalons du Burkina Faso
Bienvenue sur le plus Grand Forum des Etalons

Le système nous informe que vous n'êtes pas connecté ou pas encore membre !

Merci de vous inscrire pour profiter entièrement du forum et contribuer à son développement.


E-mail : contact@gfetalonsburkina.com

Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Derniers sujets
» De troublantes similitudes avec 2013
Hier à 17:45 par megamonous

» Guinée Bissau &Burkina: Bertrand revient sur son parcours.
Hier à 16:59 par NABIL

» Braves etalons.
Hier à 16:55 par NABIL

» CAN 2017: la joie des Etalons du Burkina Faso
Hier à 15:07 par LENANTAIS

» La defense des etalons vu a la loupe.
Hier à 14:08 par okasapro

» Burkina #Gabon: Banou s'explique.
Hier à 12:51 par princedelco

» Le Onze problable de Duarte face a la Guinéé Bissau
Dim 22 Jan 2017, 07:27 par NABIL

» Burkina #Gabon: Banou s'explique.
Sam 21 Jan 2017, 17:03 par NABIL

» CAN 2017 - Gabon 1-1 Burkina
Ven 20 Jan 2017, 16:56 par princedelco

» CAN 2017 : « Les Etalons ont toujours leur destin en mains »
Ven 20 Jan 2017, 16:53 par princedelco

» Pitroipa et jonathan zongo out pour le reste de la can
Jeu 19 Jan 2017, 11:04 par la_methode

» Enfin la liste des 23 forumistes pour la CAN 2017
Mer 18 Jan 2017, 22:17 par ElMagnifico

» Le Onze probable contre le Gabon
Mer 18 Jan 2017, 13:41 par yabre

» CAN 2017 : Ou est passé l'entraineur?
Mer 18 Jan 2017, 12:14 par megamonous

» CAN 2017 - Burkina 1-1 Cameroun
Mar 17 Jan 2017, 15:32 par megamonous

» Réaction de yacouba Coulibaly.
Mar 17 Jan 2017, 12:45 par LENANTAIS

» Encore Burkina &Gabon!
Mar 17 Jan 2017, 12:39 par LENANTAIS

» Charles Kaboré : « Je veux bien terminer en beauté cette coupe d’Afrique »
Lun 16 Jan 2017, 08:24 par ElMagnifico

» ce que pensent les camerounais
Sam 14 Jan 2017, 11:32 par loptimist

» CAN 2017 :le top 11 des plus vieux briscards.
Sam 14 Jan 2017, 11:03 par loptimist

Meilleurs posteurs
mazer (2774)
 
okasapro (2629)
 
LENANTAIS (2616)
 
nandok (1214)
 
princedelco (1201)
 
ElMagnifico (1188)
 
megamonous (1125)
 
kango (1015)
 
NABIL (951)
 
Eliséo (906)
 

Les posteurs les plus actifs du mois
princedelco
 
LENANTAIS
 
flow73
 
okasapro
 
loptimist
 
NABIL
 
megamonous
 
mazer
 
la_methode
 
ElMagnifico
 

Ceux qui commencent le plus de sujets
mazer
 
okasapro
 
LENANTAIS
 
kango
 
soum
 
nandok
 
princedelco
 
Dona
 
Eliséo
 
Crystal
 

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Libération a suivit la préparation du Burkina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

uujh Libération a suivit la préparation du Burkina

Message par flow73 le Lun 19 Oct 2015, 12:29

Le grand quotidien français libération a suivit les étalons pendant leur préparation du match contre le Mali en France. Il illustre le manque d'organisation de la fédération et on y apprend que un des joueurs retardataire et en manque d'implication (selon Aristide Bancé) ne serait autre que charles Kaboré et que Gernot Rhor ne serait plus payé depuis trois mois...

Voici l'article dans son intégralité :

Les deux équipes africaines s'affrontent ce vendredi soir à Troyes, au stade de l’Aube. Elles ont passé la semaine dans un hôtel du Val-d'Oise et se sont préparés avec les moyens du bord.


C’est la même histoire, à chaque trêve internationale, en octobre ou en mars. Les oiseaux migrateurs du football africain nichent à Roissy-en-France, dans la zone hôtelière à quelques encablures de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Ils se laissent rencontrer et raconter avec plaisir. Mardi, on s’est d’abord pointé au Pentahotel, avec sa musique lounge, ses sols boisés, ses luminaires cheap façon Philippe Starck, ses larges et moelleux canapés. Engoncé dans l’un d’eux, Gernot Rohr, le sélectionneur allemand du Burkina Faso, jongle avec les questions d’intendance. Depuis le coup d’Etat militaire avorté des hommes du général Gilbert Diendéré, mi-septembre, le pays vit au ralenti. Le mois dernier, Rohr a vu son vol vers Ouagadougou repoussé à deux reprises, avant de finalement renoncer.
A Roissy, il essaie de savoir quand vont arriver les deux joueurs évoluant au pays et surtout les équipements. «Bon, les gars ont loupé leur correspondance à Casablanca. Et il y a Patrick Malo, un attaquant qui joue en Algérie. Lui, je ne sais pas où il est ni même s’il a son visa», dit-il sans une once d’étonnement. Il reprend : «Et à cause du nouveau planning de vols mis en place par Air France après le putsch, on n’a toujours pas reçu les maillots, les chasubles, les survêtements, etc. Le gars du matériel est en transit, il devrait arriver ce soir. Hier, ça a commencé à gueuler dans l’équipe. J’ai dit : "Oh les gars, il ne fait pas froid." Quand il pleut, on fait de la musculation. Quand ça s’est arrêté ce matin, j’ai organisé un tennis-ballon dans le parc à côté. Ça s’est très bien passé. Puis, certains m’ont redemandé après le déjeuner, toujours les mêmes d’ailleurs : "Mais coach, si on s’entraîne avec des affaires mouillées, on va attraper la crève." Je leur ai dit : "Mettez-les dans le sauna, ça va vite sécher." J’ai finalement appelé le président du club d’Orry-la-Ville, un mec très sympa, et ils nous ont prêté un jeu de maillots et de shorts. Mais pas de chaussettes, on va donc en acheter, avec des K-way.»

L’affaire du ballon coincé dans l’arbre

Gernot Rohr est un ancien défenseur très rugueux des Girondins de Bordeaux, qu’il a entraînés par la suite, comme Nice, Ajaccio ou Nantes, et puis il a goûté aux sélections africaines. Le Gabon, le Niger, puis le Burkina. Nommé sélectionneur fin février, il n’est plus payé depuis trois mois. Pas grave. Il est accro au job, n’allez surtout pas lui demander de s’occuper de ses deux petits hôtels, au Cap Ferret et à la Réunion. Il aime trop affronter le système D, il sait qu’il ne s’ennuiera jamais.
Ce mardi matin, lors du tennis-ballon, les frangins Alain et Bertrand Traoré, joueurs respectifs de Lorient et Chelsea, ont expédié leur ballon dans les branches d’un grand chêne. Le seul ballon Adidas Ligue des Champions du lot. Les frères Traoré ne veulent pas rentrer à l’hôtel sans l’avoir récupéré. Pendant dix minutes, toute l’équipe se masse au pied de l’arbre et balance des bouteilles d’eau en direction des branchages. Rohr, un peu agacé par ce moment qui s’éternise : «Vous n’avez qu’à vous faire la courte échelle.» Le gardien Germain Sanou, sosie musculeux de Jean-Marc Mormeck, met les mains en creux, puis balance Bertrand Traoré à l’autre bout du tronc glissant. Le joueur de Chelsea grimpe et Rohr commence à penser à la réaction de José Mourinho si le petit tombe et se blesse. «C’est notre plus grand talent et Mourinho envisage quelque chose pour Bertrand, je pense, confie-t-il. Il avait prévu de venir le voir à Creil, mardi 13 octobre à 19 heures, mais le match face au Congo-Brazzaville a été annulé.» Rohr doit d’ailleurs trouver un adversaire de rechange à l’arrache, à moins que le stage ne se termine prématurément : «Il se pourrait qu’on arrête le 10 octobre, pour limiter les coûts, sur ordre du ministère des Finances.»

Les voyageurs du Burkina

Rohr reprend son téléphone et les joueurs du Burkina défilent dans le hall de l’hôtel. Mohamed Koffi, défenseur de Zamalek (Egypte), a acheté un sweatshirt et des protège-tibias pour l’entraînement, et il narre la fin progressive des huis clos dans un championnat égyptien marqué par des drames atroces. Koffi évolue là-bas depuis presque dix ans, il parle couramment arabe. Le colosse Aristide Bancé, cicatrice sur la joue gauche, porc-épic jaune sur le crâne, raconte sa nouvelle vie à Port Elizabeth et sa découverte du championnat sud-africain. Il n’a pas digéré la défaite du Burkina en Algérie, en novembre 2013, privant les Etalons du Mondial brésilien : «A Blida, la veille du match, on n’a pas beaucoup dormi, les supporteurs algériens ont fait du bruit sous nos fenêtres toute la nuit… Dommage, on aurait été plus loin que l’Algérie, on aurait battu l’Allemagne !»
Voilà le capitaine, Charles Kaboré, un ancien de l’OM, qui arrive avec un gros sac rempli de vêtements de luxe : «C’est pour ma fille de 3 ans, ma petite princesse, elle vit à Boulogne-Billancourt avec sa mère.» Lui évolue à Krasnodar, en Russie, un pays où sa couleur de peau interpelle certains supporters. Il dit, serein : «Ils comprendront bien un jour que le monde change !» Le racisme dans le foot n’est pas sa préoccupation première du moment, il veut surtout sécher l’entraînement du jour. Il dribble facilement le coach adjoint, José Cobos : «José, je viens de faire Krasnodar-Moscou-Nice-Paris en près de vingt-quatre heures, je suis fatigué. En plus, je n’arrête pas de jouer en Russie.» Sieste au chaud accordée, Cobos est résigné. Finaliste de la Coupe d’Afrique des nations en 2013, le Burkina a vu son niveau régresser. Ça reviendra.

Les promesses du Mali

On marche quelques centaines de mètres et on pénètre dans l’hôtel Relais Spa, plus massif, plus froid. En parlant de spa, voilà Modibo Maïga, l’attaquant de la sélection du Mali, qui ressort en peignoir d’une session sauna. Son coéquipier Bakary Sako, qui brille en Premier League à Crystal Palace, va chercher à l’accueil un nouvel écran de télé. Le costaud latéral Adama Tamboura nous fait part de ses progrès en danois. Il joue dans le championnat local depuis trois ans et a épousé une jolie blonde du coin. Le sélectionneur, Alain Giresse, ancien coéquipier de Rohr à Bordeaux dans les années 80, a la poignée de main ferme, mais pas d’envie de s’épancher. Le chaleureux coordinateur, Amadou Pathé Diallo, tient, lui, à nous présenter Hamary Traoré (Reims) et Adama Traoré (Monaco), les dernières pépites du Mali.
Les deux formats de poche sont passés par l’AS Réal de Bamako, ils ont été formés dans l’académie du faiseur de rois, Jean-Marc Guillou.«Je suis de la même promotion qu’Adama, et pourtant je suis plus vieux, raconte Hamary de Reims, buteur face à l’OM en aoûtGuillou voulait prendre les enfants à 11-12 ans, j’ai fait les tests à 15, et il m’a accepté, en me disant : "Par contre, si tu veux réussir dans le foot, tu oublies le poste d’attaquant et tu passes derrière." L’entraînement, c’était toujours avec ballon, même quand on n’avait rien à faire, on jonglait. C’était bien.» Guillou a fait d’Hamary Traoré une pile électrique, avec deux bornes plus au bout des pieds.
Et que dire du talentueux Adama, meilleur joueur du Mondial des moins de 20 ans en juin et passé de Lille à Monaco pour 14 millions d’euros. «Dans la famille, ils ont eu un peu de mal à comprendre cette somme», dit-il avec une voix si fluette qu’elle en est presque inaudible. Il vit sur le Rocher avec son seul cousin, s’améliore chaque jour à l’exigeante école du Portugais Jardim : «Il me dit d’être beaucoup plus agressif, de travailler mon placement, ma libération du ballon.»Il a 20 ans, le monde devant lui, et peut-être la carrière de son unique idole, Seydou Keita, qui l’attend. Le Mali n’a jamais disputé une Coupe du monde, mais c’est une autre histoire. Les joueurs doivent présentement rejoindre la salle de vie pour une réunion syndicale. L’Etat n’a pas respecté bien des engagements en matière de primes de matches et de renforcement du staff médical. Le groupe menace de ne pas disputer le match amical à Troyes, face au Burkina, ce vendredi soir. Il aura sans doute lieu. Les oiseaux migrateurs du football africain ont l’habitude de sautiller sur un fil.
Mathieu Grégoire


Dernière édition par flow73 le Mar 20 Oct 2015, 14:14, édité 1 fois

flow73
Poulain
Poulain

Messages : 191
Date d'inscription : 27/12/2014
Localisation : chambery

http://www.fasotalents.hebergratuit.net/

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Libération a suivit la préparation du Burkina

Message par nablasco le Mar 20 Oct 2015, 13:26

Ca fait pitié pour le Burkina à la lecture de cet article. Dieu même doit être en train de verser les larmes en regardant évoluer les étalons.
J'ai vraiment honte et pitié pour nos étalés.

nablasco
Grand Etalon
Grand Etalon

Messages : 333
Date d'inscription : 05/01/2010
Localisation : Ouaga

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Libération a suivit la préparation du Burkina

Message par mazer le Mer 21 Oct 2015, 17:15

l'amateurisme tout court il faut du sérieux je connais un coach qui peut mettre les étalons au pas FREDERIC ANTONETTI.

mazer
GF-Etalons VIP

Messages : 2774
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : dakar senegal

Revenir en haut Aller en bas

uujh Re: Libération a suivit la préparation du Burkina

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 05:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stats

Statistiques
Nous avons 1071 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Delpi

Nos membres ont posté un total de 33115 messages dans 6264 sujets